Le pdg de Tesla, Elon Musk a annoncé 146 000 commandes de Cybertruck.

Tesla : déjà 200 000 précommandes pour le Cybertruck

Celui dont tout le monde attendait et dont plusieurs esquisses d’anticipation avaient été publiées s’est finalement montré le bout du nez quelques minutes après le coup de 20h (23h, heure de Québec), jeudi soir à Los Angeles. Le Cybertruck de Tesla a roulé sur la scène, présenté par nul autre qu’Elon Musk, qui a annoncé samedi que près de 150 000 précommandes ont été enregistrées. Lundi matin, il a lancé sur Twitter que le chiffre de 200 000 précommandes avait été atteint.

Honnêtement, les esquisses publiées avaient 1000 fois plus de sens que ce qui est sorti des studios de Tesla. Un design digne des pires films de science-fiction des années 1980. 

Et pourtant, certains y trouveront des vertus et des caractéristiques inestimables. 

Hormis son look, plusieurs caractéristiques peuvent le rendre intéressant, soit «l'utilité d'un camion avec les performances d'une voiture sport», comme le mentionne Tesla, dans un courriel non signé. Son autonomie peut dépasser les 800 kilomètres et sa capacité de remorquage s'élever à 14 000 livres (6350 kilogrammes) dans la version plus chère ayant une traction à trois moteurs.

Sa carrosserie est faite d'acier inoxydable. Le Cybertruck peut loger jusqu'à six adultes (incluant le conducteur).

Les prix officiels canadiens ne sont toutefois pas encore dévoilé. Mais il est question d'un prix de base de moins de 39 900 $US (53 000 $) ayant 400 km d'autonomie. Le modèle plus coûteux s'élèverait à 69 900 $US (93 000 $) avec 800 km d'autonomie. Mais Tesla accepte les commandes moyennant un dépôt de 100 $US (environ 150 $) remboursable, pour une livraison vers la fin de 2021 pour les versions à un et à deux moteurs et en 2022 pour la version à trois moteurs. 

Sur son site internet, Tesla offre la possibilité de passer commande de l’un des trois modèles disponibles en échange d’un dépôt symbolique «et entièrement remboursable» de 100 $US. Il est donc impossible de dire combien de ces réservations seront transformées en commandes fermes.

«Vous serez en mesure de compléter la configuration à l’approche de la date de mise en production fin 2021. La production de la version trimoteur à quatre roues motrices est prévue pour la fin 2022», précise l’entreprise.

Le futur camion aura six places, pourra emporter plus de 1,5 tonne et sera capable de tracter sept tonnes.

Vous êtes sceptique ou convaincu? Allez voir au www.tesla.com/cybertruck

Les commandes en furie

Malgré tout, Tesla a déjà enregistré 200 000 précommandes pour son camion électrique futuriste, a assuré son patron Elon Musk, deux jours après la présentation de ce véhicule marquée par un raté lors d’une démonstration de solidité du véhicule.

Lors de cette présentation jeudi à Los Angeles, un collaborateur de la firme avait lancé une masse en acier contre une vitre blindée du Cybertruck qui s’était enfoncée sous le coup, arrachant un juron à Elon Musk. Une deuxième tentative avait endommagé une autre vitre.

Vendredi, les cours de l’action Tesla avaient chuté de 6,1 % après ce couac et des commentaires tièdes sur ce véhicule à venir.

Mais samedi, Elon Musk a claironné sur Twitter : «Déjà 146 000 commandes de Cybertruck, 42 % pour un moteur double, 41 % pour un triple et 17 % pour un moteur simple». Tout cela alors que le véhicule ne fait l’objet d’«aucune campagne de publicité ni de pré-paiements», a ajouté le milliardaire également pdg de SpaceX.

+