Selon Saputo, les fermetures devraient permettre d'améliorer l'efficacité de l'entreprise, de réduire ses coûts et de renforcer sa présence sur le marché.

Saputo fermera trois usines, dont celle d'Ottawa

Saputo fermera trois de ses installations dans l'est du Canada d'ici la fin 2017, dont celle d'Ottawa, qui emploie 126 employés, dans le but d'améliorer son «efficacité opérationnelle».
La mesure touchera un total de 230 employés.
Le plus grand transformateur laitier au pays fermera ainsi son installation de Princeville, au Québec, celle de Sydney, en Nouvelle-Écosse, et celle d'Ottawa, et intégrera leur production à celles d'autres installations de l'entreprise.
L'usine de Sydney fermera ses portes en juin, celle de Princeville, en août, et celle d'Ottawa, près d'un an et demi plus tard, en décembre 2017.
Des indemnités de cessation d'emploi et des services pour faciliter la transition de carrière seront offerts aux employés touchés et certains d'entre eux pourront être transférés vers d'autres installations de l'entreprise, a précisé Saputo.
Selon Saputo, les fermetures s'inscrivent dans le cadre d'une analyse continue de l'ensemble de ses activités, et devraient permettre d'améliorer son efficacité, de réduire ses coûts et de renforcer sa présence sur le marché.
Les coûts associés aux fermetures devraient se chiffrer à environ 23 millions $ après impôts, et seront inscrits dans les résultats du quatrième trimestre de 2016. Saputo calcule que les mesures de rationalisation devraient entraîner des économies annuelles à partir de 2017, lesquelles devraient croître progressivement et atteindre environ 7 millions $ à l'exercice 2019.
Saputo a précisé qu'elle avait l'intention d'ajouter environ 32 millions $ à son plan de dépenses en immobilisations pour les deux prochains exercices. Ces investissements seront destinés à d'autres de ses installations, mais l'entreprise n'a pas donné plus de détail à ce sujet.