Une enquête préliminaire a permis de déterminer que la perturbation avait été causée par le déclenchement d’un transformateur de la centrale électrique de Syncrude.

Suncor prévoit que Syncrude renouvera avec sa pleine production en septembre

CALGARY — Suncor Énergie s’attend à ce que son complexe de mise en valeur de sables bitumineux Syncrude, fermé depuis une panne d’électricité survenue le 20 juin, renoue avec sa pleine capacité dans les premières semaines de septembre.

Selon la pétrolière, qui détient une participation de 58,7 % dans le partenariat, une enquête préliminaire a permis de déterminer que la perturbation avait été causée par le déclenchement d’un transformateur de la centrale électrique de Syncrude, « ce qui a rapidement entraîné la perte des installations de génération d’électricité et de vapeur ».

Suncor a indiqué que les systèmes d’électricité et de vapeur avaient été complètement rétablis, et que l’évaluation et les réparations du transformateur étaient en cours. Le redémarrage sécuritaire et progressif des activités a débuté, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Une unité de cokéfaction produisant environ 150 000 barils par jour devrait être remise en service au cours de la deuxième moitié de juillet, tandis qu’une seconde unité de cokéfaction produisant environ 100 000 barils par jour devrait être remise en service en août.

Cependant, le travail sur la troisième unité de cokéfaction de Syncrude devrait prendre plus de temps. Syncrude envisage de devancer une partie de l’entretien de cette unité prévu pour l’automne et le printemps prochain, afin d’en atténuer l’impact.

Suncor a indiqué que les livraisons par pipeline de produits traités devraient représenter entre 60 % de la capacité en août avant d’atteindre la pleine production au début ou au milieu de septembre.

En plus de Suncor, la Pétrolière Impériale détient une participation de 25 % dans Syncrude, tandis que Sinopec Oil Sands Partnership et Nexen Oil Sands Partnership, deux propriétés chinoises, en détiennent 9,03 % et 7,23 % respectivement.