La chaîne Starbucks devient la plus grande entreprise de restauration au monde à renoncer aux pailles jetables en plastique.

Starbucks éliminera les pailles de plastique d’ici 2020

NEW YORK — Le géant Starbucks éliminera les pailles de plastique de ses 28 000 succursales d’ici 2020, a annoncé l’entreprise lundi, évoquant la menace que constituent ces déchets pour les océans.

La chaîne de cafés devient ainsi la plus récente grande entreprise de restauration à renoncer à ces pailles jetables.

Cette annonce survient une semaine après que la ville de Seattle - où Starbucks a vu le jour - eut banni les pailles et les ustensiles de plastique.

Starbucks se tournera plutôt vers des pailles fabriquées à partir de matériaux biodégradables comme le papier, de même que des couvercles qui ne requièrent aucune paille.

Au Canada, les succursales de Vancouver seront les premières à servir leurs clients sans offrir de pailles, dès cet automne. La pratique se répandra ensuite dans les autres villes canadiennes l’an prochain.

D’ailleurs, Vancouver va officiellement interdire la distribution de pailles de plastique et d’autres articles à compter du 1er juin 2019 dans le cadre de sa stratégie Zéro déchet 2040.

L’enjeu des pailles de plastique fait surface dans bien des conseils d’administration en raison de la pression populaire croissante.

McDonald’s a récemment annoncé qu’il passerait à son tour aux pailles de papier au Royaume-Uni et en Irlande d’ici l’an prochain, en plus de mettre d’autres pailles plus écologiques à l’essai aux États-Unis.

Au Canada, McDonald’s dit surveiller les études de marché pour connaître les impacts d’un tel changement avant de se prononcer. Il n’a pas été possible de savoir si l’entreprise prévoit mener des tests au Canada ou tenter d’implanter une pratique différente.

La chaîne rivale A&W Canada s’est pour sa part engagée à éliminer toute paille de plastique de ses restaurants d’ici la fin de cette année.

Ikea a récemment annoncé le retrait des objets de plastique jetables sur ses tablettes d’ici 2020, dont les pailles.

Le groupe Recipe Unlimited Corporation, anciennement connu sous le nom de Cara Operations, qui détient 19 bannières en restauration, dont les restaurants St-Hubert, veut cesser l’utilisation de pailles de plastique avant la fin de mars 2019.

Bien que cet enjeu environnemental fasse couler beaucoup d’encre, les pailles jetables ne représentent que quatre pour cent des déchets de plastique comptabilisés par unité, et bien moins par poids. Elles ne constituent qu’une petite fraction des 9 millions de tonnes de déchets de plastique qui aboutissent annuellement dans les océans.