Le ministre fédéral du Commerce international, François-Philippe Champagne

Signature d'un nouvel accord transpacifique le 8 mars

OTTAWA - L’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), qui remplace le Partenariat transpacifique (PTP) en raison du retrait des États-Unis, sera signé au Chili le 8 mars.

Le ministre fédéral du Commerce international, François-Philippe Champagne, a dit que le texte de l’accord commercial a été publié, et qu’il est maintenant prêt à être paraphé par ses 11 membres.

Le ministre Champagne explique dans un communiqué publié tard mardi que «le Canada jouira bientôt d’un accès privilégié à un demi-milliard de consommateurs dans le marché le plus dynamique et qui affiche la plus forte croissance au monde».

La décision du président Donald Trump de retirer les États-Unis du PTP avait fait craindre pour la survie de l’accord, mais les autres membres ont réussi à s’entendre.

Une analyse du PTPGP publiée la semaine dernière par Affaires mondiales Canada démontre que l’entente engendrera pour le Canada des gains économiques à long terme totalisant 4,2 milliards $, comparativement à 3,4 milliards $ sous le PTP. 

Cette hausse est attribuée à un accès élargi à certains marchés en raison du désistement des États-Unis.

L’analyse explique que ces gains se matérialiseront dans de multiples secteurs, y compris des produits agricoles comme le boeuf et le porc, les produits du bois, la machinerie et l’équipement, et le matériel de transport.

Le gouvernement fédéral explique que le PTPGP représente 495 millions de personnes et un produit intérieur brut combiné de 13,5 mille milliards de dollars canadiens, soit 13,5 % du PIB mondial.

Les 11 membres de l’accord sont le Canada, l’Australie, Brunei, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam.