Shopify surpasse les prévisions

Shopify, la plateforme de commerce en ligne basée à Ottawa, semble suivre la voie d’un ralentissement de la croissance de ses revenus.

La société de commerce électronique de la capitale fédérale a déclaré, mardi, que ses revenus ont augmenté de 62% au deuxième trimestre comparativement à l’an dernier. Les revenus du premier trimestre étaient en hausse de 68% par rapport à la période correspondante de l’année précédente. Au premier trimestre de 2017, la progression était de 75%.

Depuis les six derniers trimestres, Shopify a vu la croissance de ses revenus ralentir constamment, malgré l’arrivée de nouveaux services pour les entrepreneurs, tels que les options de donner du pourboire et de recueillir les commandes en magasin et l’ajout d’une puce de paiement rapide.

De plus, ce plus récent ralentissement survient quelques jours après que l’entreprise eut annoncé qu’elle aura pignon sur rue pour la première fois, en 2019, à Los Angeles, sans compter que d’importantes compagnies comme Red Bull, Nestle, Kylie Cosmetics et Rebecca Minkoff ont récemment convergé vers le site.

Les résultats annoncés mardi par Shopify démontrent aussi une faible croissance du volume brut des marchandises (VBM), un chiffre important qui évalue la valeur totale de la marchandise vendue par l’entreprise.

Le vendeur à découvert Andrew Left avait d’ailleurs reproché à l’entreprise, l’an dernier, de trop compter sur des commerçants dont l’avenir était incertain et lui avait demandé de fournir plus d’informations sur la perte de clients.

Shopify, qui déclare ses résultats en dollars américains, affirme que son VBM du plus récent trimestre a augmenté de 56%, comparativement à la hausse de 74% enregistrée l’an dernier.

Les patrons de l’entreprise n’étaient pas alarmés par le ralentissement.

Amy Shapiro, le responsable des finances chez Shopify, estime que la croissance du deuxième trimestre demeure «solide».

Les revenus pour le trimestre terminé le 30 juin se sont élevés à près de 245 millions $, en hausse comparativement à 151,7 millions $ au deuxième trimestre de l’an dernier.

Selon Thomson Reuters Eikon, les analystes avaient estimé le chiffre d’affaires à 234,6 millions $.

Shopify a également déclaré un bénéfice net ajusté de 2,5 millions $ ou deux cents par action, comparativement à une perte de 1,1 million $ ou un cent par action pour l’exercice précédent.

Les analystes avaient prévu une perte ajustée de trois cents par action au deuxième trimestre.