Jeudi, un rabais de 20 % était appliqué sur la majorité des produits du magasin, vêtements, électroménagers, jeux ou meubles. «Toutes les ventes sont définitives», pouvait-on lire sur des avis affichés dans le magasin.

Sears : ruée vers les rabais

Le géant du commerce de détail Sears a commencé jeudi sa vente de liquidation à travers le Canada. Une centaine de personnes étaient présentes lors de l’ouverture du commerce à 9h30 au centre commercial Fleur de Lys.

«C’est dommage de voir une bannière qui a déjà été une icône du commerce de détail disparaître de la sorte», déplore Marie Lavoie, présente sur le site à 9h15 afin de profiter des spéciaux. «C’est une offre de moins pour les consommateurs et c’est dommage, car les prix étaient raisonnables pour les familles», poursuit-elle, ayant également une pensée pour les travailleurs touchés, soit 430 dans la région et 11 600 à travers le pays.

Jeudi, un rabais de 20 % était appliqué sur la majorité des produits du magasin, vêtements, électroménagers, jeux ou meubles. «Toutes les ventes sont définitives», pouvait-on lire sur des avis affichés dans le magasin.

Au cours des prochaines semaines, afin d’écouler l’inventaire, Sears Canada devrait offrir aux consommateurs de plus importants rabais. Les quatre grands magasins dans la région, soit aux Galeries de la Capitale, à Fleur de Lys, à Laurier Québec et aux Galeries Chagnon, devraient fermer leurs portes d’ici la fin de l’année. L’entreprise mise sur le temps des Fêtes pour récupérer de l’argent.

«C’est triste, car nous avons vu bâtir ce magasin. Il a déjà été très populaire», avance Denise Beaumont. «C’est un magasin qui n’a pas évolué au même rythme que les autres commerces. Ils n’ont pas été en mesure de suivre la compétition», estime pour sa part son conjoint, Fernand Beaumont. Le couple est venu également pour profiter des spéciaux de fermeture.

En juin dernier, Sears Canada s’était placé à l’abri de ses créanciers avec l’objectif de présenter un plan de restructuration. Dans la région de Québec, les deux magasins Sears Décor, à Sainte-Foy et à Lebourgneuf, ont fermé boutique quelques semaines après l’annonce. Une quarantaine de personnes se sont retrouvées sur le chômage.

Au début du mois d’octobre, la société a finalement jeté l’éponge, indiquant ne pas avoir reçu de proposition viable d’acheteur permettant la continuité de ses activités. L’entreprise avait été fondée en 1952. Le premier magasin dans la province avait ouvert ses portes en 1963 dans le centre commercial Fleur de Lys.