Le ministre des Finances Bill Morneau a dit que les législateurs américains en étaient aux premières étapes des négociations en vue de la ratification de l’Accord Canada–États-Unis–Mexique.

Retrait de l'ALENA: Morneau prend Trump au sérieux

NEW YORK — Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a indiqué lundi que le Canada prenait au sérieux les commentaires du président américain Donald Trump sur le retrait de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Mais M. Morneau a précisé, lors d’un rassemblement à New York, qu’il ne savait pas quand cela pourrait survenir.

En outre, le ministre des Finances a indiqué qu’il avait «très bon espoir» que le nouveau pacte négocié pour remplacer l’ALÉNA serait ratifié par les trois pays concernés.

M. Morneau a fait ces commentaires lors d’un événement organisé par Politico et le consulat du Canada à New York.

Il a estimé qu’il était clair que les législateurs américains en étaient aux premières étapes des négociations en vue de la ratification de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM).

Samedi, Donald Trump a indiqué aux journalistes qu’il comptait annoncer officiellement son intention de se retirer de l’ALÉNA. Cela donnerait six mois aux législateurs américains pour approuver l’ACEUM ou ne pas conclure de pacte de libre-échange avec le Canada et le Mexique.

«Nous prenons tout au sérieux», a déclaré M. Morneau à la question de savoir s’il considérait les propos du président comme tels.

«Nous devrons surveiller la prochaine étape et veiller à ce que nous franchissions cette étape, mais nous avons très bon espoir que cela sera possible.»