À plus d'une reprise, Pierre Karl Péladeau a affirmé aux analystes qu'il comptait poursuivre la stratégie d'affaires en place, qui repose de plus en plus sur la performance du secteur des télécommunications.

Québecor coupe 220 postes dans ses médias

Un peu plus de six mois après avoir débranché la chaîne argent et restructuré l'Agence QMI, Québecor Média a annoncé mercredi l'abolition de 220 postes, dont 125 au sein du Groupe TVA.
Ces licenciements, qui représentent environ huit pour cent de l'effectif, concernent principalement des postes de cadres, de professionnels ainsi que de soutiens administratifs.
La présidente et chef de la direction de Québecor Groupe Média, Julie Tremblay, a indiqué que l'entreprise était forcée de poursuivre sa restructuration en raison des «grands bouleversements» qui affectent l'industrie.
«Force est de constater que nous devons poursuivre cette transformation afin de continuer à réduire les coûts liés à nos structures, souligne-t-elle, par voie de communiqué. Même si l'abolition de postes était nécessaire dans le cadre de la transformation en cours, il s'agit toujours d'une décision très difficile à prendre.»
L'entreprise affirme que la suppression des 125 postes chez Groupe TVA n'aurait «aucun impact sur les salles de nouvelles ou sur la couverture de l'information» au Québec.
Personne n'était disponible pour commenter chez Québecor Média mercredi avant-midi.
Cette restructuration n'a pas semblé avoir d'impact sur le titre de Québecor qui, en avant-midi, à la Bourse de Toronto, se négociait 36,74 $, en baisse de 32 cents, ou 0,86 pour cent. Le conglomérat doit divulguer ses résultats du troisième trimestre ce jeudi.
Par ailleurs, TVA Publications, en plus de procéder à une réorganisation interne, cessera la publication de deux magazines, Chez soi et Tellement bon dans le but de se concentrer sur ses «marques phares» et «d'accroître leur rayonnement».
De plus, Québecor Média affirme que ses «ventes locales», dont celle des journaux, relèveront désormais de la Régie publicitaire déjà en place, sans toutefois fournir de plus amples détails sur les répercussions de cette décision.
L'entreprise estime que cela lui permettra de «répondre plus efficacement aux besoins des annonceurs dans un environnement changeant».