L’initiative de Facebook s’inscrit dans la foulée des exigences du projet de loi C-76, la Loi sur la modernisation des élections.

Publicité sur Facebook: un outil pour assurer la transparence et l'authenticité

TORONTO — À sept mois des élections fédérales au Canada, Facebook annonce lundi le lancement d’ici la fin de juin d’un outil devant faire en sorte que l’authenticité et la transparence seront au coeur de la publicité payée qu’il publie.

Dans cette initiative appelée la Bibliothèque des publicités au Canada, Facebook demandera aux annonceurs de confirmer leur identité avant de mettre en ligne des publicités à caractère politique, reliées aux élections ou à un enjeu électoral.

Le géant du web précise que les Canadiens pourront discerner ces publicités car elles porteront la mention «payée par». Lorsque l’internaute cliquera sur cette mention, il sera dirigé vers la Bibliothèque des publicités qui comprendra de l’information comme l’argent investi dans une publicité et le nombre de personnes l’ayant vue, ainsi que leur âge, sexe et lieu de résidence.

Par ailleurs, pour élaborer sa politique sur les publicités qui touchent des enjeux de société, Facebook travaille en collaboration avec un groupe consultatif formé de Canadiens issus de divers horizons. Ce groupe comprend notamment Megan Leslie, ancienne chef adjointe du Nouveau parti démocratique (NPD), trois universitaires de même que Ray Novak, un ancien chef de cabinet du premier ministre conservateur Stephen Harper.

L’initiative de Facebook s’inscrit dans la foulée des exigences du projet de loi C-76, la Loi sur la modernisation des élections.

Facebook affirme que plus de 24 millions de Canadiens utilisent son réseau.