Le promoteur immobilier et président de Brigil, Gilles Desjardins, discute avec le maire d’Ottawa, Jim Watson.

Projet immobilier Petrie's Landing: des retombées substantielles pour Ottawa

La Ville d’Ottawa devrait toucher environ 21 millions $ de taxes municipales annuellement grâce au projet immobilier de 4000 condos Petrie’s Landing à Orléans.

C’est ce qu’a indiqué le maire d’Ottawa, Jim Watson, lundi soir lors d’une cérémonie organisée par l’entreprise de développement immobilier Brigil. Le maire Watson était d’ailleurs accompagné du conseiller d’Orléans, Matthew Luloff, et de la mairesse suppléante, Laura Dudas pour cette cérémonie qui a eu lieu au sommet de la tour 2 du complexe immobilier.

Le projet Petrie’s Landing, situé près de l’île Petrie dans le secteur d’Orléans, se divise en trois phases distinctes. La première phase permettra à la Ville de recevoir 4 millions $ de taxes municipales par année alors que les phases 2 et 3 généreront 2 millions $ et 15 millions $ respectivement.

Le maire Watson a aussi mentionné que le projet Petrie’s Landing répond au besoin de densification de certaines zones clés de la ville, dont Orléans.

Arrimage avec le train léger

La phase 2 du train léger d’Ottawa, une fois complétée, passera tout juste devant le projet immobilier, le long de l’autoroute 417, et devrait se rendre jusqu’au chemin Trim ce qui permettra d’arrimer le complexe avec le service de transport.

«La tendance mondiale en développement est non seulement de densifier les espaces habitables, mais c’est aussi leur arrimage avec un système de transport à proximité. Petrie’s Landing et l’O-Train forment ainsi un duo moderne calqué sur des histoires à réussite que l’on peut observer dans toutes les grandes villes, autant en Amérique du Nord qu’en Europe ou en Asie», indique le promoteur Gilles Desjardins.

Les édifices 6 et 7 de la phase 2 sont présentement en construction et devraient être achevés d’ici décembre 2020. Les travaux de l’édifice 8 devraient quant à eux débuter en novembre 2020.