La Société des alcools du Québec (SAQ) a affiché une timide croissance de son bénéfice net au cours du deuxième trimestre.

Profits en hausse pour la SAQ

MONTRÉAL — La Société des alcools du Québec (SAQ) a affiché une timide croissance de son bénéfice net au cours du deuxième trimestre, période au cours de laquelle son chiffre d’affaires a reculé légèrement.

Pendant le trimestre qui s’est terminé le 15 septembre, où le réseau a été perturbé à quelques reprises par des journées de grève déclenchées par les employés de magasins et de bureaux, la société d’État a engrangé des profits de 268,9 millions $, en hausse de 1 % par rapport à il y a un an.

Les recettes de la SAQ se sont néanmoins contractées de 0,6 %, à 747,9 millions $. Contrairement à l’an dernier, la SAQ a expliqué qu’elle n’a pas pu compter sur la Fête nationale du Québec pour mousser ses ventes pendant le deuxième trimestre.

Sans ce décalage, les ventes auraient été plus élevées, affirme la société d’État.

Les revenus du réseau des succursales ainsi que des centres spécialisés ont été de 669,7 millions $, en recul de 0,5 % par rapport au deuxième trimestre de l’exercice précédent. Exprimées en volume, les ventes ont affiché une décroissance de 2 %.

De leur côté, les charges trimestrielles de la SAQ ont décliné de 1,7 %, s’établissant à 112,5 millions $, ce qui, d’après la société d’État, témoigne d’efforts « continus mis en œuvre afin d’améliorer l’efficacité ».