Le député Gabriel Ste-Marie estime être préoccupé par la hausse du prix de l’essence.

Prix de l'essence: un député demande une enquête

Le Bureau de la concurrence doit enquêter sur la hausse du prix de l’essence, estime le député Gabriel Ste-Marie.

« C’est drôle, c’est supposé être des entreprises qui sont en concurrence et tous les détaillants augmentent le prix de l’essence en même temps », a-t-il constaté mercredi.

Celui-ci a fait parvenir une lettre à l’organisme fédéral ainsi qu’au ministre de l’Innovation, Navdeep Bains, pour exiger qu’il se penche sur cette « apparence de collusion ». Le ministre a le pouvoir de demander une enquête en vertu de la Loi sur la concurrence.

Ses lettres ont été envoyées lors de la dernière flambée des prix il y a quelques semaines, mais le député du Groupe parlementaire québécois n’a toujours pas reçu de réponse.

Le prix de l’essence à Montréal atteignait près de 1,52 $ le litre d’ordinaire mercredi. C’est tout près du record historique de 1,53 $ le litre qui avait été atteint en juin 2014 à Montréal.

Sans indiquer si le ministre Bains allait demander une enquête du Bureau de la concurrence, son attaché de presse a signalé que cette hausse du prix de l’essence le préoccupe.

« Nous comprenons et partageons les frustrations des citoyens, a affirmé Karl Sasseville. Nous évaluons présentement la situation afin de voir ce qui peut être fait. »