Les deux entreprises canadiennes de marijuana au cœur d’une tentative de prise de contrôle hostile disent être satisfaites d’une décision réglementaire qui leur accorde chacune certains éléments qu’elles souhaitaient.

Prise de contrôle dans le secteur du cannabis

TORONTO — Les deux entreprises canadiennes de marijuana au cœur d’une tentative de prise de contrôle hostile disent être satisfaites d’une décision réglementaire qui leur accorde chacune certains éléments qu’elles souhaitaient.

La Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) a décrété une ordonnance d’interdiction d’opérations pour toutes les valeurs émises par CanniMed Therapeutics comme défense contre une prise de contrôle hostile par Aurora Cannabis.

Pour sa part, Aurora devra amender sa circulaire de prise de contrôle et ses communiqués y étant reliés pour inclure certaines informations qui pourraient affecter les actionnaires de CanniMed lorsqu’ils décideront d’accepter ou de rejeter l’offre.

Entre autres choses, Aurora doit dévoiler comment elle a su que le conseil de CanniMed se réunirait le 13 novembre pour étudier un accord sur l’acquisition de Newstrike Resources — un accord dont Aurora souhaite l’abandon.

L’ordonnance — datée du 22 décembre, mais dévoilée mercredi — a été faite à la suite d’une audience conjointe la semaine dernière ayant impliqué les commissions des valeurs mobilières de l’Ontario et de la Saskatchewan.

CanniMed a argué qu’Aurora avait travaillé en collaboration avec certains de ses actionnaires, une affirmation contestée par Aurora. 

L’une des conditions de l’acquisition est l’abandon par CanniMed de son plan d’achat de l’entreprise torontoise Newstrike.