Philanthrope hyperactif

CHRONIQUE - COLLABORATION SPÉCIALE / Actionnaire et associé de cinq entreprises en plus de siéger sur quatre conseils d'administration, François Sylvestre accorde une grande place à la philanthropie. Mais plutôt que d'opter pour une seule cause, il a plutôt choisi de multiplier ses implications.
Mise en scène d'événements caritatifs
À l'aide des équipements de scènes extérieures de sa compagnie Activec, François Sylvestre et son associé Michael McPhee peuvent aider plusieurs organismes lors d'événements caritatifs. C'est le cas pour la marche pour l'autisme de Trait d'Union Outaouais,  le Teddy Bear Picnic du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario, la marche du relais de la Société canadienne du cancer et l'Outaouais en fête. «Monter des scènes extérieures coûte cher. Alors si on peut donner un coup de main en fournissant gratuitement ou à très bas prix les équipements pour la réussite de ces événements, nous aurons contribué de belle façon», explique-t-il.
L'entreprise Pastina des deux associés donne aussi régulièrement des paniers-cadeaux pour le même genre d'événements.  «Les actionnaires et associés sont toujours consultés lorsque vient le temps de faire un don, qu'il soit important ou plus petit», témoigne François Sylvestre.  
Faire profiter les autres de son expertise
Donner de son temps en étant membre de conseils d'administration est aussi une belle façon de redonner à sa communauté. 
Il y a quelques années,  il a été approché par Entraide Outaouais pour venir donner un coup de main côté chiffres. En tant qu'actionnaire et associé de tenue de livres DMS, il a pu les aider à remettre leurs finances sur les rails. Persuadé de la pertinence de cet organisme dans la communauté, il est encore membre du CA aujourd'hui. «Les enfants sont le futur, alors c'est important de les aider à bien partir dans la vie», croit-il. 
Impliqué aussi dans le conseil d'administration de la fondation du Cégep de l'Outaouais et ambassadeur des Griffons, l'équipe de football collégial, il désire contribuer à l'essor du sport étudiant puisque c'est parfois la motivation nécessaire à certains étudiants pour obtenir leur diplôme. 
François Sylvestre a aussi décidé de s'impliquer avec le Centre des jeunes dirigeants d'entreprise Québec et avec l'Association des professionnels, industriels et commerçants d'Aylmer (APICA) par le biais de leur conseil d'administration respectif afin de partager ses pratiques entrepreneuriales. 
Comment fait-on pour s'impliquer de cette façon lorsqu'on a autant de responsabilités ? L'entrepreneur avoue qu'il délègue beaucoup et qu'il fait confiance aux jeunes employés de ses entreprises pour prendre la relève dans quelques années. Toute cette implication lui permet aussi de relever de nouveaux défis, ce qui n'est pas pour lui déplaire. Hyperactif de nature, il s'assure de ne pas s'ennuyer !