La ministre Carla Qualtrough a écrit une lettre que recevront tous les fonctionnaires fédéraux concernant les ratés du système de paye Phénix.

Phénix: la ministre cherche une solution permanente

La ministre responsable du système de paye défaillant Phénix affirme qu’un arriéré de transactions étant gérées par le centre fédéral de paye a grimpé à 520 000.

Dans une lettre devant être transmise aux fonctionnaires fédéraux au cours des prochains jours, la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Carla Qualtrough, indique que ces transactions incluent des demandes d’employés qui ne sont pas de nature financière, telles que des modifications d’institution bancaire ou d’adresse du domicile.

Le chiffre inclut 265 000 dossiers pour lesquels des employés du gouvernement ont été sous-payés, surpayés ou n’ont reçu aucune rémunération et ont patienté au-delà de la période de temps jugée acceptable par le gouvernement.

Dans la lettre, Mme Qualtrough réitère ce que ses prédécesseurs et elle-même dans ces fonctions ont affirmé depuis des mois — soit que la situation est « inacceptable ».

Et elle a souligné que quiconque travaillant au sein de la fonction publique et expérimentant des problèmes financiers en raison du système de paye défaillant pouvait demander une avance de salaire d’urgence.

Mme Qualtrough a indiqué que la gestion de l’arriéré du système de paye continuera d’être un lent processus, alors que le gouvernement recherche une « solution permanente » à la débâcle de Phénix.

La ministre n’a toutefois fait aucune mention de l’appel cette semaine par l’un des plus importants syndicats de fonctionnaires au pays à bâtir un nouveau système de paye en entier.

L’Institut professionnel de la fonction publique du Canada a dit croire plus tôt cette semaine que les professionnels à l’emploi du gouvernement fédéral et leur « expertise interne » sont tout à fait capables de mettre sur pied un « nouveau système de paye » pour gérer les salaires des fonctionnaires.