Mélanie Joly a expliqué la nouvelle stratégie d’Ottawa en tourisme : encourager les visiteurs à sortir des grands centres comme Toronto, Montréal et Vancouver et mettre en valeur les saisons moins populaires.

Ottawa veut attirer les touristes en dehors de l'été et des grandes villes

Le gouvernement fédéral veut attirer les touristes étrangers en dehors des saisons de pointe et ailleurs que dans les grandes villes.

La nouvelle Stratégie fédérale pour la croissance du tourisme, dévoilée mardi à Montréal par la ministre Mélanie Joly, prévoit la création d’un « Fonds pour les expériences canadiennes », doté de 58,5 millions $ sur deux ans, afin d’aider les collectivités à créer ou à améliorer leurs installations et « expériences touristiques ».

Géré par les organismes de développement régional du Canada, ce fonds « investira dans des produits et des expériences valorisant les atouts du Canada ». On veut par ailleurs encourager le développement d’activités touristiques ailleurs que dans les grandes villes – et pas seulement en été.

Le gouvernement fédéral espère ainsi que les arrivées de touristes internationaux en hiver et au cours de la saison intermédiaire augmenteront de plus d’un million, et que les dépenses touristiques à l’extérieur de Montréal, Toronto et Vancouver connaîtront elles aussi une hausse.

Le fonds est ouvert aux organismes à but non lucratif, aux entreprises commerciales et aux associations industrielles, ainsi qu’aux administrations locales ou autochtones, mais pas aux organisations gouvernementales provinciales ou fédérales. Ottawa précise que les projets recevront une subvention pouvant couvrir jusqu’à 100 % des coûts admissibles.

« Un peu plus de trois visiteurs internationaux sur quatre se rendent uniquement dans les plus grandes provinces du Canada, soit l’Ontario, la Colombie-Britannique et le Québec, et la plupart se rendent dans leurs grandes villes : Toronto, Vancouver et Montréal, précise le document de présentation de la Stratégie. Attirer les touristes à s’aventurer au-delà des grandes villes reste un défi pour les régions qui veulent développer leur économie touristique. »

La ministre Joly a déclaré mardi que les mesures en faveur du tourisme étaient conçues pour aider les revenus provenant de ce secteur à augmenter de 25 % d’ici 2025, pour atteindre 128 milliards $. Le gouvernement espère également créer 54 000 nouveaux emplois directement liés au tourisme.

Selon les chiffres du gouvernement fédéral, le Canada a accueilli 21,1 millions de touristes internationaux en 2018, dépassant ainsi le record de 20,9 millions enregistré l’année précédente. Le tourisme est un pilier de l’économie canadienne, rappelle Ottawa : il génère une activité économique annuelle de 102 milliards $, emploie 1,8 million de personnes et représente plus de 2 % du produit intérieur brut.