« Cette ligne de dénonciation permettra aux Canadiens de signaler les cas de fraude, de collusion et de corruption de façon anonyme.»

Ottawa lance sa ligne anti-fraude

Ottawa lance une ligne téléphonique pour inciter les citoyens à dénoncer les cas de fraude liés à des contrats fédéraux, qui totalisent plus 20 milliards $ par année.
La nouvelle Ligne anti-fraude pour les contrats fédéraux a été lancée jeudi grâce à un partenariat entre le Bureau de la concurrence, Services publics et Approvisionnement Canada et la Gendarmerie royale. 
« Cette ligne de dénonciation permettra aux Canadiens de signaler les cas de fraude, de collusion et de corruption de façon anonyme. Elle se veut complémentaire aux mécanismes des Services publics et Approvisionnement Canada déjà en place, incluant le Programme de surveillance de l'équité », a indiqué le député de Gatineau, Steven MacKinnon, secrétaire parlementaire de la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement. 
La ligne téléphonique et le formulaire en ligne permettront de recueillir les renseignements de façon anonyme des citoyens qui soupçonnent un cas de fraude, de collusion ou de corruption pour des contrats ou des ententes immobilières du gouvernement fédéral.
Sur une base annuelle, Ottawa dépense 20 milliards $ en contrats d'achats à la gestion de biens, et aux paiements de loyer pour 1169 contrats de location à l'échelle du pays.
Depuis 2015, les fournisseurs ayant un comportement non éthique ne peuvent obtenir de contrats ou d'accords immobiliers avec Ottawa.
Toute personne témoin de pratiques commerciales contraires à l'éthique commises dans le cadre de contrats fédéraux, comme le truquage des offres, la fixation des prix, le versement de pots-de-vin, les conflits d'intérêts non divulgués et les manoeuvres contractuelles frauduleuses, peuvent transmettre les renseignements de façon anonyme au 1-844-365-1616 et en remplissant un formulaire en ligne.