Hydro One a dévoilé mardi un bénéfice de 200 millions $, soit 33 cents par action.

Nouveau conseil d’administration nommé chez Hydro One

TORONTO — Un nouveau conseil d’administration a été nommé à Hydro One, un peu plus d’un mois après le départ à la retraite de son chef de la direction et la démission en masse des autres administrateurs.

Dix nouveaux membres du conseil d’administration ont été nommés pour remplacer l’ancien conseil de 14 membres d’Hydro One, qui a démissionné le mois dernier.

Le producteur d’électricité a indiqué que Tom Woods assumerait les fonctions de président du conseil par intérim jusqu’à ce que les nouveaux administrateurs puissent se réunir pour pourvoir le poste de façon permanente.

L’arrivée de ce nouveau conseil d’administration survient à une époque de grands changements pour Hydro One.

Son chef de la direction, Mayo Schmidt, a pris sa retraite le mois dernier à la suite d’une intervention politique.

Le premier ministre nouvellement élu, Doug Ford, lui avait donné le sobriquet de « l’homme de six millions de dollars », une allusion à sa lourde rémunération, lors de la campagne électorale.

En vertu d’une entente conclue avec le nouveau gouvernement conservateur, M. Schmidt n’avait pas droit à l’indemnité de départ de 10,7 millions $ prévue à son contrat s’il avait été destitué par le conseil. Il a plutôt reçu un montant forfaitaire de 400 000 $ pour remplacer ses avantages sociaux post-retraite.

Plusieurs jours plus tard, les progressistes conservateurs de M. Ford ont présenté une loi omnibus qui autoriserait en partie le gouvernement à approuver la rémunération des dirigeants du service public.

En plus de M. Woods, la province de l’Ontario, le principal actionnaire d’Hydro One, a nommé au conseil l’avocate Cherie Brant, l’ancien cadre supérieur du régime de retraite des employés municipaux de l’Ontario (OMERS), Blair Cowper-Smith, et l’ancien cadre supérieur de la Banque de Montréal, Russel Robertson.

Les six administrateurs nommés par le comité de nomination spécial d’Hydro One sont l’ancienne dirigeante de Weyerhaeuser, Anne Giardini ; l’ancien chef de la direction d’Énergie Nouveau-Brunswick, David Hay ; l’associé directeur d’Alignvest Capital, Timothy Hodgson ; la chef de la direction intérimaire de Postes Canada, Jessica McDonald, l’ancien chef de la direction de Sappi Fine Papers, Sheffield ; et Melissa Sonberg, cadre en résidence à la faculté de gestion Desautel de l’Université McGill.

Par ailleurs, Hydro One a dévoilé mardi un bénéfice de 200 millions $, soit 33 cents par action, pour son deuxième trimestre, ce qui se compare à un bénéfice de 117 millions $, ou 20 cents par action, pour la même période l’an dernier.

Les revenus pour le trimestre clos le 30 juin se sont élevés à 1,48 milliard $, en hausse par rapport aux 1,37 milliard $ enregistrés au même trimestre l’an dernier.