Le chantier de Muskrat Falls.

Muskrat Falls: Ottawa accorde 2,9 milliards de plus en garantie de prêts

Ottawa annonce qu'il accorde 2,9 milliards supplémentaires en garantie de prêts pour le projet de centrale hydroélectrique de Muskrat Falls, dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador.
À la période de questions aux Communes, le ministre des Ressources naturelles, Jim Carr, a affirmé que cette aide contribuera à l'atteinte des cibles canadiennes en matière de changement climatique et à l'autonomie énergétique de l'Atlantique.
Cette aide s'ajoutera à une garantie de prêts de 6,4 milliards avancée en 2013 par le gouvernement conservateur d'alors.
Cette annonce risque fort d'hérisser Québec. La semaine dernière, le ministre des Affaires intergouvernementales, Jean-Marc Fournier, avait soutenu que toute hausse du soutien financier d'Ottawa contribuerait à accroître la concurrence déloyale envers Hydro-Québec, qui n'a reçu aucune aide fédérale pour ses infrastructures.
À Ottawa, le Bloc québécois avait par ailleurs demandé un débat d'urgence sur le projet de centrale, ce qui lui avait été refusé par le président de la Chambre, Geoff Regan.
Le projet de Muskrat Falls est une initiative de la société d'État terre-neuvienne Nalcor Energy et de l'entreprise néo-écossaise Emera. Elle prévoit la construction d'une centrale ainsi que de lignes de transport qui permettraient d'acheminer la production électrique jusqu'en Nouvelle-Écosse, notamment grâce à une ligne de transport sous-marine.