Pierre Rozon, président et fondateur du laboratoire dentaire Milident et sa fille, Jessica Rozon

Milident: à la fine pointe technologique

Ambition et passion : deux mots qui définissent très bien Pierre Rozon, président et fondateur du laboratoire dentaire Milident à Gatineau. Avec sa conjointe Nancy Lehoux et leur fille Jessica Rozon, la famille raconte avec une fierté immense le parcours de leur entreprise.
En 1995, Pierre Rozon est un technicien dentaire au service des Forces armées canadiennes. À la suite d'importantes coupures faites dans le secteur militaire, il se retrouve sans emploi. 
«Pierre ne savait pas quoi faire. Il ne savait pas encore qu'il était un vrai visionnaire», raconte Nancy Lehoux.
Il met alors sur pied le laboratoire dentaire Milident, dans un petit local du boulevard Greber, afin de desservir les dentistes de la région. «Tout ce qui va dans la bouche, c'est nous qui le fabriquons», confirme Pierre Lauzon. 
Une passion qui rapporte gros
«Nous avons débuté dans un petit laboratoire de 600 pieds carrés avec quatre employés. Aujourd'hui, nous sommes dans un laboratoire de 18 000 pieds carrés avec 60 employés », explique Nancy Lehoux.
Le laboratoire gatinois, aujourd'hui implanté dans un imposant bâtiment du boulevard de la Technologie du secteur Hull, est devenu l'un des plus important au pays et le plus gros au Québec. 
 «Nous prenons beaucoup de risques, nous achetons la nouvelle technologie et nous ne faisons pas juste regarder le dollar. Si nous avons besoin d'engager des gens, nous le faisons», affirme le couple pour expliquer le succès de l'entreprise.
La famille derrière Milident n'est pas intéressée par les questions monétaires. «Des profits, nous n'en faisons presque pas avec le laboratoire dentaire, souligne le président. C'est vraiment une passion et une volonté d'être plus gros, d'avoir les meilleurs techniciens, la meilleure technologie et le meilleur environnement de travail.»
À la fine pointe de la technologie
En visitant les installations du laboratoire, Pierre Rozon ne cesse de parler des nouvelles technologies qu'il a acquises et de ses projets pour l'avenir. Il prédit un changement radical de la production d'ici cinq ans.
«La nouvelle technologie va changer notre façon de faire les couronnes. Si on recule il y a cinq ans, 100 % de nos produits étaient faits avec des mains humaines. Aujourd'hui, 60 % des produits sont faits par ordinateur. Dans cinq ans, presque 100 % de nos produits seront faits devant l'ordinateur, c'est certain.»
Des projets d'avenir
L'emploi du temps de M. Rozon est rempli pour les cinq prochaines années. Il nous dévoile ses ambitions et plans. «Mon but, c'est de prendre mon auto de Gatineau, d'avoir un laboratoire à Montréal, un sur la Rive-Sud, un à Québec, un à Fredericton, un à St-Jean et un autre à Moncton. Comme ça, quand j'embarque dans ma voiture pour aller à Moncton, je passe par tous les laboratoires sur mon chemin.»
L'homme d'affaires souhaite racheter aussi plusieurs laboratoires dentaires qui sous-contractent actuellement une partie de leurs produits aux États-Unis.
«La plupart des laboratoires dentaires sous-contractent une partie du travail aux États-Unis parce qu'ils n'ont pas la technologie. Mais moi, j'ai la nouvelle technologie. Nous pouvons faire les outils dentaires au complet au Canada. Alors tout l'argent dépensé aux États-Unis, je veux la ramener et créer des emplois ici.»