Postmedia menace les employés du Ottawa Citizen et Ottawa Sun de lock-out.

Menace de lock-out au Ottawa Citizen et au Ottawa Sun

Postmedia Network a prévenu les employés syndiqués de ses journaux Ottawa Citizen et Ottawa Sun qu’il leur interdirait de rentrer travailler lundi s’ils rejetaient ou refusaient de voter sur son offre contractuelle finale.

Dans une lettre au personnel, le vice-président des ressources humaines et des relations de travail chez Postmedia, Chris Krygiel, a affirmé que le lock-out n’était pas la solution privilégiée par la société, mais que les deux parties devaient « aller de l’avant » après l’expiration de la convention collective précédente, il y a 34 mois.

Il a fait valoir que l’éditeur avait présenté la meilleure offre possible en matière d’avantages sociaux, compte tenu des difficultés économiques de l’industrie. Postmedia a une importante dette et ses revenus publicitaires ont diminué ces dernières années.

Lois Kirkup, vice-présidente de la Ottawa Newspaper Guild, a indiqué que les 63 membres du syndicat local des travailleurs des communications d’Amérique impliqués dans des négociations avaient déjà fait des concessions importantes au sujet des avantages sociaux.

Elle affirme que le syndicat demandera à l’entreprise de prolonger l’échéancier du vote jusqu’à mercredi afin que davantage de membres puissent y participer.

Dans sa lettre, M. Krygiel a affirmé que si un conflit de travail se produisait, la société examinerait toutes ses options, y compris d’éventuelles suppressions d’emplois, qui pourraient être permanentes.