Postmedia Network menaçait de mettre en arrêt de travail les 63 syndiqués du Citizen et du Sun s’ils votaient contre la dernière offre patronale.

Lock-out évité au Citizen et au Sun

Les employés syndiqués des quotidiens Ottawa Citizen et Ottawa Sun évitent finalement le lock-out.

Cinquante-six membres de la Guilde des journaux d’Ottawa ont voté mercredi en faveur d’une nouvelle convention collective à 32 voix contre 24. Postmedia Network menaçait de mettre en arrêt de travail les 63 syndiqués du Citizen et du Sun dès aujourd'hui s’ils votaient contre la dernière offre patronale.

Cette entente est le fruit de plus de deux ans et demi de négociations. Le dernier contrat de travail était échu depuis novembre 2015.

Postmedia entendait d’abord mettre les syndiqués en lock-out dès lundi. Cependant, à la demande du syndicat, la date butoir du vote a été remise à jeudi permettant ainsi aux employés en vacances ou dépêchés hors de la ville d’avoir le temps de voter sur l’offre patronale.

La vice-présidente de la Guilde des journaux d’Ottawa, Lois Kirkup, affirmait la semaine dernière que les menaces de conflit de travail étaient une tactique pour faire peur aux syndiqués afin qu’ils votent en faveur d’une offre insatisfaisante.