Le ministre des Affaires intergouvernementales et du Commerce intérieur, Dominic LeBlanc

Libéralisation du commerce interprovincial: LeBlanc se montre optimiste

Le tout nouveau ministre fédéral des Affaires intergouvernementales et du Commerce intérieur soutient qu’Ottawa ne prévoit pas de résistance particulière de la part des provinces pour une réduction des barrières commerciales au pays.

Dominic LeBlanc indique qu’il a rencontré un certain nombre de premiers ministres provinciaux, et il croit qu’une réduction des obstacles au commerce interprovincial ne rencontrera pas de résistance insurmontable, malgré un lourd passé de différends commerciaux au pays.

La lettre de mandat du nouveau portefeuille de M. LeBlanc a été rendue publique mardi. Le premier ministre Justin Trudeau lui demande notamment de travailler avec les provinces et les territoires «afin d’éliminer les obstacles au commerce» au pays et «d’établir une économie canadienne plus forte et intégrée».

M. Trudeau rappelle toutefois que «ce travail devrait être réalisé en exerçant pleinement les compétences fédérales» énoncées dans la Constitution «et dans les décisions de la Cour suprême sur la réglementation du commerce».

Mais M. LeBlanc insiste sur le fait que l’exercice sera mené avec la collaboration des provinces, et il soutient que certains premiers ministres lui ont déjà promis de devenir des partenaires dans cette entreprise.

Il voudrait maintenant que les premiers ministres des provinces reconnaissent qu’Ottawa souhaite agir rapidement dans ce dossier.