Toys R Us vend des lits pour tout-petits, des sièges d’automobiles pour enfants, des poussettes et des meubles pour enfants de Dorel.

Les résultats de Dorel touchés par la liquidation de Toys R Us aux États-Unis

MONTRÉAL — Les Industries Dorel ont affiché vendredi un résultat en baisse pour leur premier trimestre, par rapport à l’an dernier, ce qu’elles ont attribué à une charge de 12,5 millions $ US liée à la liquidation des magasins Toys R Us aux États-Unis.

En outre, la société a indiqué que sa rentabilité avait notamment été minée par la popularité croissante du commerce en ligne au Chili, les difficultés de production dans une usine chinoise, la hausse des prix des produits de base et les coûts de restructuration de sa division sportive.

L’entreprise montréalaise a affiché vendredi un bénéfice net de 4,7 millions $ US, soit 14 cents US par action, pour le trimestre clos le 31 mars. En comparaison, elle avait engrangé un bénéfice de 8,8 millions $ US, ou 27 cents US par action, pour la même période l’an dernier.

En excluant l’impact de Toys R Us et d’autres éléments, Dorel a réalisé un bénéfice ajusté de 15,0 millions $ US, soit 46 cents US par action, pour son plus récent trimestre, comparativement à celui de 22,7 millions $ US, ou 69 cents US, affiché un an plus tôt.

Les revenus ont atteint 642,3 millions $ US, en regard d’un chiffre d’affaires de 646,7 millions $ US au premier trimestre de l’an dernier.

Toys R Us vend des lits pour tout-petits, des sièges d’automobiles pour enfants, des poussettes et des meubles pour enfants de Dorel.

Le conglomérat torontois Fairfax Financial Holdings a racheté les 82 magasins canadiens de Toys R Us. Le détaillant s’était placé sous la protection de la cour contre ses créanciers en septembre.

En janvier, Toys R Us a annoncé qu’elle fermerait 180 magasins aux États-Unis dans les mois à venir.