Malgré le froid diplomatique actuel, Jim Carr se dit certain que le Canada et la Chine parviendront à résoudre leurs différends, permettant ainsi de relancer le commerce entre eux.

Les occasions d’affaires se raréfieront en Chine, prévoit Carr

OTTAWA — Le gouvernement fédéral prévoit que les occasions d’affaires se raréfieront en Chine en raison des tensions entre les deux pays, a reconnu le ministre du la Diversification du commerce international, Jim Carr, dimanche.

Malgré le froid diplomatique actuel, M. Carr se dit certain que le Canada et la Chine parviendront à résoudre leurs différends, permettant ainsi de relancer le commerce entre eux.

Il dit fonder sa confiance sur la longue et complexe relation commerciale entre le Canada et la Chine, qui s’est maintenue malgré une «période difficile».

Ottawa et Pékin se regardent en chiens de faïence depuis l’arrestation d’une dirigeante du géant Huawei, Meng Wanzhou, à Vancouver, le mois dernier, à la suite d’une demande américaine.

En représailles, la Chine a arrêté deux Canadiens, les accusant de menacer la sécurité nationale. Un autre Canadien a été condamné à mort pour trafic de drogue.

Les procédures d’extradition de Mme Meng vers les États-Unis doivent se poursuivre à Vancouver, en mars.