Les épiceries profiteraient d’un règlement prolongeant les heures d’ouverture le dimanche soir à Clarence-Rockland.

Les magasins ouverts plus tard le dimanche?

Les commerces de détail de Clarence-Rockland pourraient obtenir le droit de prolonger leurs heures d’ouverture le dimanche.

L’idée a été discutée lors de l’assemblée générale annuelle de la Nouvelle Chambre de commerce de Clarence-Rockland (NCCCR) la semaine dernière. Celle-ci a récemment demandé à la municipalité de revoir son règlement afin de permettre, entre autres, aux épiceries de demeurer ouverte jusqu’à 21 h « Nous avons fait la tournée des commerces de détail et la majorité nous ont dit qu’ils ne seraient pas contre l’idée », a précisé Karine Lauzon, directrice générale de la NCCCR.

Présentement, le règlement 2007-123 stipule que tous les établissements de commerce de détail doivent fermer leurs portes dès 18 h le dimanche. Durant la semaine, les heures permises sont de 7 h à 22 h. « Certains commerces nous disent qu’il y a une demande de la clientèle d’ouvrir plus tard le dimanche soir, sinon, ces clients vont magasiner à l’extérieur », a fait valoir Mme Lauzon.

La directrice ajoute que la prolongation des heures d’ouverture devient de plus en plus importante notamment en raison de la croissance soutenue de population. Rappelons que la Cité de Clarence-Rockland accueillera pas moins de 4000 nouvelles unités de logement d’ici les prochaines années.

Selon le règlement municipal, seules les pharmacies accréditées ont le droit de demeurer ouvertes plus tard. C’est le cas de la pharmacie Shoppers Drug Mart, dont les heures d’ouverture sont de 9 h à 22 h tous les jours. En plus des médicaments, ce commerce renferme également une section de vente d’aliments.

« C’est un peu là le désavantage parce que nous avons des épiceries qui, elles, doivent fermer leurs portes à 18 h », souligne Karine Lauzon.

Pour sa part, le conseiller municipal Jean-Marc Lalonde souligne que la municipalité pourrait en effet revisiter le règlement.

« Si ça peut aider nos commerçants ici, on est définitivement prêt à être à l’écoute. On sait qu’on perd beaucoup de clientèle dans les épiceries notamment en raison de la route 17. En terminant leur travail, les gens vont faire leur magasinage à Ottawa de peur d’être pris dans le trafic », a affirmé M. Lalonde.

L’objectif, précise Karine Lauzon, ne sera toutefois pas d’obliger les commerces de détail à demeurer ouverts jusqu’à 21 h, mais plutôt d’offrir la possibilité de le faire.

« Il faut laisser à la discrétion du commerce d’ouvrir et non l’obliger. Il faut comprendre aussi que s’il y a une demande et de la compétition, ils vont ouvrir. Ça fera aussi travailler plus de gens », a-t-elle affirmé.

Un sondage potentiellement payant pour Clarence-Rockland

Les résidents de Clarence-Rockland sont invités à compléter, ce mercredi (28 février), un sondage qui pourrait rapporter plusieurs millions de dollars à leur municipalité. Récemment, la municipalité s’est jointe au Défi des villes intelligentes d’Infrastructures Canada.

Il s’agit d’un concours pancanadien s’adressant aux collectivités de toutes tailles, y compris les municipalités, les administrations régionales et les collectivités autochtones. Le Défi vise à encourager les municipalités à adopter une approche axée sur les villes intelligentes pour améliorer la qualité de vie de leurs résidents grâce à l’innovation, aux données et aux technologies connectées.

De son côté, la Cité de Clarence-Rockland a opté pour un sondage en ligne afin de connaître les besoins de ses résidents. Afin de répondre aux exigences de ce défi, la municipalité doit connaître les enjeux importants auxquels font face les résidents et partenaires chaque jour.

En se basant sur cette rétroaction, la Cité sera en mesure de faire une soumission officielle à ce programme. Il y a quatre prix de 5 $ million à 50 $ million pour les propositions gagnantes à travers le Canada.

Pour sa part, étant une collectivité de moins de 30 000 habitants, la Cité de Clarence-Rockland pourrait remporter environ 5 millions $.