Raphaël Morneau-Bérubé, propriétaire des Flavoureux
Raphaël Morneau-Bérubé, propriétaire des Flavoureux

Les Flavoureux: s’adapter en temps de pandémie

La pandémie de COVID-19 a forcé des entreprises comme le traiteur gourmet de Gatineau, Les Flavoureux, à trouver des solutions pour continuer à desservir leur clientèle tout en s’assurant de rester stable financièrement.

Depuis 2014, l’entreprise de 15 employés offre des services de traiteur corporatif. Au fil des années, l’entreprise a ajouté d’autres cordes à son arc afin d’élargir son bassin de clientèle.

« Principalement, on est un traiteur corporatif. On se spécialise dans tout ce qui est boîtes à lunch et buffets pour des gros événements ou des réunions, mais depuis quelques années on fait aussi de la nourriture prête à emporter que les clients peuvent venir chercher », explique le président et propriétaire des Flavoureux, Raphaël Morneau-Bérubé.

L'entreprise Les Flavoureux embauche une quinzaine d'employés.

Comme toute autre entreprise, Les Flavoureux ont dû adapter leur service à la mi-mars alors que le gouvernement du Québec imposait d’importantes mesures de distanciation sociale. Ces mesures ont eu un impact direct sur l’entreprise qui a dû trouver un autre moyen de demeurer rentable.

« Les repas prêts à emporter représentaient, avant la crise, environ 20 % des revenus. Depuis la mi-mars, on a dû combler le reste de nos revenus habituels avec le service de repas prêts à emporter. C’est la seule option qui nous restait. »

Avec le confinement, M. Morneau-Bérubé a dû trouver une façon de rejoindre sa clientèle de façon à respecter ces mesures sanitaires provinciales.

« La façon d’atteindre les clients, c’est par la livraison. Il nous fallait une plateforme de commande en ligne, donc en trois nuits j’ai développé une plateforme en ligne sur Shopify. C’est ce qui nourrit l’entreprise depuis le début de la mi-mars. »

Des repas préparés par les cuisiniers du traiteur Les Flavoureux.
Des repas préparés par les cuisiniers du traiteur Les Flavoureux.

Mesures sanitaires

En attendant un éventuel retour à la normale, l’entreprise s’efforce de respecter les consignes sanitaires en mettant en place des mesures de sécurité pour protéger ses employés et ses clients.

« Du côté de la cuisine, c’est en toute transparence qu’on dit qu’on n’est pas capable de respecter le deux mètres de distance. C’est impossible. On a dès le début ajouté le port du masque. Chaque employé a deux masques, un pour le matin et un pour l’après-midi. On lave les masques tous les jours. On a des périodes de lavages de mains. On a une escouade COVID qui chaque heure se promène dans les locaux et nettoie toutes les surfaces fréquentées par tous, comme les poignées de porte. »

« Au niveau des clients, ils ont une certaine distanciation par rapport au comptoir. On met aussi à leur disposition des produits sanitaires comme des lingettes et du désinfectant pour les mains », poursuit M. Morneau-Bérubé.

Les Flavoureux sont situés sur la rue Ducharme, à Gatineau.

Retour à la normale

M. Morneau-Bérubé préfère observer la situation actuelle d’un œil plus positif et se dit très enthousiaste à l’idée d’un retour à la normale au courant des prochaines semaines.

« On est primés, si ça recommence demain, on serait prêts. On a vraiment hâte que ça revienne. On a perdu le contact client, on ne fait plus d’événements, on ne voit plus vraiment les gens. On a hâte que ces événements-là, qui nécessitaient des opérations différentes, reviennent. »

Selon lui, le monde corporatif commence à se déconfiner, ce qui est signe que les affaires reprendront prochainement.

« Les services corporatifs reviennent de temps en temps. Normalement, on a peut-être 30 services par semaine, maintenant on en a peut-être 3, mais ça commence à revenir. »