À compter du 1er janvier, le taux de cotisation pour les travailleurs individuels sera de 1,58 $ par 100 $ de rémunération assurable tandis que leurs employeurs paieront 2,21 $ par 100 $ de rémunération assurable des travailleurs.

Les cotisations à l'assurance-emploi baissent à partir du 1er janvier

Les travailleurs et les employeurs canadiens bénéficieront d'une légère baisse des cotisations à l'assurance-emploi au cours de la nouvelle année, ce qui se traduira par des réductions totales d'environ 1,1 milliard $ en 2020.

À compter du 1er janvier, le taux de cotisation pour les travailleurs individuels sera de 1,58 $ par 100 $ de rémunération assurable tandis que leurs employeurs paieront 2,21 $ par 100 $ de rémunération assurable des travailleurs.

Emploi et Développement social Canada, qui administre le programme, affirme qu'il s'agit d'une diminution de quatre cents par 100 $ pour les travailleurs et de six cents par 100 $ pour les employeurs par rapport aux taux de 2019.

Les ajustements annuels de l'assurance-emploi comprennent également une augmentation de 1100 $ du maximum de la rémunération assurable, qui sera de 54 200 $ en 2020.

À la suite des ajustements, la cotisation annuelle maximale à l'assurance-emploi pour un travailleur chutera de 3,86 $ à 856,36 $ et la cotisation maximale des employeurs glissera de 5,41 $ à 1198,90 $ par employé.

Pour les travailleurs autonomes canadiens qui ont choisi de cotiser au régime d'assurance-emploi, le niveau des gains exigés en 2019 passera à 7279 $ pour les demandes présentées en 2020.

Dans une mise à jour financière publiée le 16 décembre, le ministère des Finances a signalé que les cotisations à l'assurance-emploi continueront de baisser en 2021 pour atteindre 1,55 $ par 100 $ de rémunération assurable, entraînant une baisse proportionnelle de ce que les employeurs paient, soit 1,4 fois le taux individuel.