Le casino du Lac-Leamy a profité des célébrations du 150e de la Confédération.

Les casinos rapportent gros à Loto-Québec

Loto-Québec a vu ses profits et revenus croître au deuxième trimestre, période au cours de laquelle l’achalandage dans ses casinos a été stimulé par la saison estivale ainsi que les visites touristiques.

La société d’État a dévoilé vendredi un bénéfice net de 353,5 millions $ pour la période de trois mois terminée le 25 septembre, en progression de 3,8 % par rapport à la même période l’an dernier, qui comptait une journée de moins.

De son côté, le chiffre d’affaires a progressé d’environ 1 % pour s’établir à 931,3 millions $, et ce, malgré un recul de 3,3 % des ventes de loteries, qui ont été de 442 millions $.

Les casinos ont généré des recettes de 238,5 millions $, en hausse de 8,16 %.

Loto-Québec dit avoir observé une « hausse marquée » du nombre de touristes dans ses quatre casinos pendant la saison estivale. Ses établissements de Montréal et du Lac-Leamy, à Gatineau, ont respectivement profité des célébrations entourant le 375e anniversaire de Montréal et du 150e anniversaire du Canada.

D’avril à août, près de 1,5 million de personnes se sont rendues au casino de Montréal, ce qui constitue une augmentation de 7,2 % sur un an. La clientèle américaine a connu une hausse de 30 %, ou 20 000 personnes.

« Cela fait quand même quelques trimestres que nous constatons une hausse de l’achalandage dans les casinos, a expliqué le porte-parole de Loto-Québec, Patrice Lavoie. L’été 2017, surtout au chapitre du tourisme en provenance de l’extérieur du Québec, est assez exceptionnel. »

Pour sa part, le secteur des établissements de jeux a affiché des revenus de 257 millions $, une croissance de 2,4 % sur un an.

À mi-chemin de son exercice financier, Loto-Québec a engrangé des profits de 678,6 millions $, en progression de 6,2 %, alors que son chiffre d’affaires a grimpé de 3,5 %, à 1,8 milliard $.