Les banques canadiennes prévoient un ralentissement de la croissance

TORONTO — Les patrons des plus grandes banques du Canada estiment que les investisseurs peuvent s’attendre à un ralentissement de la croissance en raison des tensions commerciales imminentes et de la baisse des taux d’intérêt américains, mais les prêteurs restent persuadés de pouvoir s’adapter à cet environnement macroéconomique en rapide mutation.

Le chef de la direction de la Banque CIBC, Victor Dodig, a affirmé mercredi, lors d’une conférence de l’industrie à Toronto, que les prêteurs exerçaient leurs activités dans une époque « sans précédent » et que les gens ne pouvaient pas « garder leurs œillères ».