Les affaires express: Bombardier, cannabis et cigarettes électroniques

Les Global 5500 et 6500 de Bombardier certifiés par Transports Canada

Bombardier a franchi une autre étape alors qu’elle désire livrer ses nouveaux avions d’affaires d’ici la fin de l’année en obtenant la certification de Transports Canada pour le Global 5500 ainsi que le Global 6500. Sans fournir d’échéancier précis, l’avionneur a estimé, mardi, que les autorités américaines et européennes devraient également donner leur feu vert respectif «sous peu» afin que l’appareil puisse voler. Le dévoilement-surprise de ces deux jets d’affaires avait été effectué par Bombardier en mai 2018, dans le cadre du salon européen de l’aviation d’affaires Ebace, à Genève. Les Global 5500 et 6500, dont les prix catalogues sont respectivement de 46 millions $US et 56 millions $US, peuvent notamment parcourir de plus longues distances que les Global 5000 et 6000. Un nouveau moteur construit par Rolls-Royce, qui vient d’être certifié par Transports Canada, doit procurer des économies de carburant.  La Presse canadienne

***

Cannabis: les produits de Martha Stewart prêts en 2020

Martha Stewart a indiqué mardi que la gamme de produits de cannabidiol qu’elle développe actuellement avec Canopy Growth serait probablement disponible sur le marché au milieu de l’année prochaine. La gourou américaine de la gastronomie et du style de vie affirmé devant une foule rassemblée pour la conférence Elevate, à Toronto, qu’elle travaillait avec Canopy sur de «très bons projets en ce moment», pour la maison et la nourriture. Si tout était approuvé, ils seraient prêts à la mi-2020. En février, la reine du foyer avait annoncé faire équipe avec le producteur autorisé de Smiths Falls, en Ontario, dans un rôle consultatif pour développer une ligne de produits contenant du cannabidiol (CBD).  La Presse canadienne

***

Le Massachusetts interdit toutes les cigarettes électroniques

Le Massachusetts est devenu officiellement mardi le premier État américain à interdire, temporairement, la vente de toutes les cigarettes électroniques, allant plus loin que le Michigan et New York, qui n’avaient suspendu que les produits aromatisés. L’interdiction prend effet immédiatement et court jusqu’au 25 janvier, soit quatre mois, a indiqué le gouverneur Charlie Baker, qui a déclaré l’état d’urgence sanitaire. Si le Massachusetts est le premier État à prononcer l’interdiction totale de commercialisation, la ville californienne de San Francisco avait déjà adopté une mesure similaire début juillet. Le gouverneur, cité dans un communiqué, a voulu cette suspension «pour que nous puissions travailler avec nos experts médicaux afin d’identifier ce qui rend les gens malades et comment mieux réglementer ces produits pour protéger la santé de nos administrés».  AFP