Les affaires express

7,2 millions $ pour CO2 Solutions

Piloté par l’entreprise de Québec, CO2 Solutions, en collaboration avec l’Université Laval et le gouvernement du Québec, le projet Valorisation Carbone Québec (VCQ) poursuivra son développement jusqu’en 2022. En effet, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Changements climatiques, Isabelle Melançon, a annoncé, mercredi, l’octroi d’une subvention de 7,5 millions $ à l’entreprise spécialisée dans la capture du carbone à l’aide d’enzymes. Le projet VCQ a comme objectif de développer et démontrer des solutions complètes et commercialement viables de capture et de valorisation du CO2 dans différentes applications tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Une mise en service d’une usine pilote de 10 tonnes a été faite chez Parachem à Montréal. À la Bourse de Toronto, le titre de C02 Solutions (TSX: CST) valait, mercredi, 10 ¢.  Gilbert Leduc

***
BlackBerry dépasse les attentes

TORONTO — BlackBerry a affiché mercredi a une plus petite perte pour son quatrième trimestre et ses revenus ont été plus importants que ceux attendus par les analystes. La société logicielle de Waterloo, en Ontario, a réalisé une perte de 10 millions $ US, ou 6 cents US par action, ce qui se compare à une perte de 47 millions $ US, ou 10 cents US par action, pour la même période un an plus tôt. Les revenus trimestriels de BlackBerry ont totalisé 233 millions $ US pour le trimestre clos le 28 février, en regard d’un chiffre d’affaires de 286 millions $ US pour la même période l’an dernier. Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d’affaires de 216,4 millions $ US pour le plus récent trimestre, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.  La Presse canadienne

***

Baie d’Hudson renoue avec la rentabilité

TORONTO — La Compagnie de la Baie d’Hudson a renoué avec la rentabilité au quatrième trimestre. Le détaillant a annoncé mercredi un profit de 84 millions $ ou 39 cents par action, comparativement à une perte de 152 millions $ ou 83 cents par action au même moment l’an dernier. Ces résultats incluent un gain de 181 millions $ associé à la réforme fiscale américaine. Le résultat ajusté de La Baie s’est chiffré à 20 millions $ ou 9 cents par action, par rapport à 2 millions $ ou 1 cent par action il y a un an. Les ventes au détail trimestrielles sont passées de 4,6 milliards $ l’an dernier à 4,7 milliards $ cette année.  La Presse canadienne