Les affaires en bref

Les nouvelles économiques du jour, en quelques mots.

De nouveaux locataires s’installeront aux Galeries de Hull

En plus de l’ouverture en avril prochain d’un centre d’entraînement physique Éconofitness d’une superficie de 14 000 pieds carrés, le centre commercial Les Galeries de Hull accueillera d’autres nouveaux locataires dans les semaines à venir. 

L’Atelier de danse Carole Brouard, établi depuis plus de quatre décennies à Gatineau, emménagera en janvier dans une partie de l’espace autrefois occupé par le magasin Sears, tout comme un locataire d’usage bureau. 

De plus, le détaillant Ardène ouvrira ses portes au cours de l’automne dans un local de 12 000 pieds carrés. L’entreprise Cominar, propriétaire des Galeries de Hull, affirme que « deux autres détaillants d’importance » spécialisés respectivement « dans l’offre vestimentaire pour toute la famille et le mobilier » devraient bientôt s’ajouter au lot.

Le nom des commerces n’est cependant pas dévoilé, car des pourparlers sont toujours en cours, dit-on. L’entreprise ajoute que « plus de 80 % de la superficie qu’occupait Sears est conclue par des transactions ou en discussions très avancées ». 

Rappelons que c’est en octobre 2017 que le magasin Sears des Galeries de Hull a fermé ses portes. La bannière bien connue au Canada a fait faillite après 65 ans d’opération.


Aide fédérale à In-Sec-M

Le gouvernement fédéral a annoncé jeudi l’octroi d’une subvention de 354 000 $ au centre d’excellence en cybersécurité In-Sec-M, un organisme à but non lucratif de Gatineau fondé en 2017. 

L’aide financière permettra à In-Sec-M de couvrir les frais associés à l’animation de tables spécialisées, à l’accompagnement de projets d’innovation, à l’organisation d’activités de promotion et de maillage d’affaires, à la réalisation d’une étude sur l’industrie canadienne de la cybersécurité, à la mise sur pied d’un portail d’affaires et à la mise en oeuvre d’une stratégie de communication. 

Le centre d’excellence In-Sec-M a comme mandats d’augmenter la cohérence et la compétitivité de l’industrie canadienne de la cybersécurité, d’accroître les capacités d’innovation, de commercialisation et de croissance de ses membres, et de faciliter la création de technologies émergentes, notamment.


Les finalistes des Prix MercadOr de l’Outaouais dévoilés

Quatre entreprises se retrouvent finalistes dans trois catégories en vue de la sixième édition de la remise des Prix MarcadOr de l’Outaouais. 

Export Outaouais a dévoilé jeudi les finalistes dans les six catégories, soit Nouvel exportateur, Exportateur de services à valeur ajoutée, Exportateur innovant, Stratégie numérique à l’international, Diversification des marchés et Leader à l’export. 

Les entreprises ENIN9, Figbytes, EPSI et Solutions Direx ont chacune obtenu trois nominations. BAASTEL et Wooki ont obtenu deux nominations, tandis que les entreprises Biograde, Live Edge Timber Co, Allied Scientific Pro, SPECSid, Boulons éclair et Henri & Victoria sont finalistes dans une catégorie. 

Un prix Cour de coeur du jury sera aussi décerné lors de la cérémonie, qui aura lieu le 19 septembre dans les locaux de la distillerie gatinoise Artist in Residence.


Aide financière à Confections Carcajou

L’organisme d’aide au développement économique ID Gatineau a annoncé jeudi l’octroi d’environ 200 000 $ en prêt et en subvention à Confections Carcajou, une entreprise manufacturière qui se spécialise dans la conception et la fabrication d’équipements militaires. 

ID Gatineau a aussi offert un éventail de services à l’entreprise dirigée par André De Carufel, et a mis à profit son réseau de contacts au bénéfice de la compagnie. 

«Maintenant qu’elle est mieux outillée, l’entreprise est plus efficace, ses coûts de production sont à la baisse et sa croissance est accélérée», a précisé le président d’ID Gatineau, Pierre Plangger.