Les affaires en bref

Les nouvelles économiques du jour, en quelques mots.

La CIBC ouvre le bal des grandes banques

La Banque CIBC a ouvert le bal des résultats trimestriels des grandes banques canadiennes, jeudi, en annonçant une hausse de son dividende et un bénéfice net supérieur aux attentes pour son premier trimestre. Le cinquième plus grand prêteur au Canada continue de profiter de son acquisition de la banque de PrivateBank, de Chicago, en juin 2017 - activités qu’elle a rebaptisées CIBC Bank USA en septembre. Dans le cadre de sa stratégie visant à accroître sa présence aux États-Unis, elle a aussi mis la main l’an dernier sur la société de gestion de patrimoine Geneva Advisors, aussi de Chicago, pour environ 200 millions $ US. La division américaine de services commerciaux et de gestion de patrimoine de la CIBC a affiché un bénéfice net de 134 millions $ au cours du plus récent trimestre, en hausse de 105 millions $ par rapport à la même période un an plus tôt. Les résultats de la banque comprenaient des charges totalisant 23 cents par action, incluant des ajustements d’impôt nets de 88 millions $ attribuables à la réforme fiscale américaine, qui a fait passer le taux d’imposition des entreprises de 35% à 21%.

Cinéplex engrange les profits

La chaîne de salles de cinéma Cineplex a engrangé un profit de 28,8 millions $ ou 45 cents par action au quatrième trimestre, comparativement à 23,3 millions $ ou 37 cents par action au même moment l’an dernier. Ses revenus trimestriels sont passés de 385,4 millions $ il y a un an à 426,3 millions $ cette année. Les revenus générés aux comptoirs alimentaires par chaque client ont atteint 6,29 $, contre 5,75 $ il y a un an. Chaque client a aussi dépensé en moyenne 10,54 $ à la billetterie, comparativement à 10,23 $ l’an dernier. L’achalandage a reculé de 2,1% pendant le trimestre, à 17,6 millions de visites.

Enterprise rabrouée par le Bureau de la concurrence

Le Bureau de la concurrence a conclu une entente par voie de consentement avec Enterprise Rent-A-Car Canada au sujet de publicités qu’il jugeait trompeuses, qui verra le locateur d’automobiles payer une pénalité de 1 million $. Selon l’enquête du Bureau, les publicités d’Enterprise annonçaient des prix qu’il était impossible d’obtenir lors de la location d’un véhicule en raison de frais supplémentaires obligatoires. Ces derniers pouvaient entraîner une hausse de 6 à 48 pour cent par rapport aux prix annoncés, a expliqué l’organisme fédéral. Dans le cadre de l’entente annoncée jeudi, Enterprise - qui exploite aussi les marques commerciales National Car Rental et Alamo Rent-A-Car au Canada - reverra ses pratiques pour s’assurer que ses publicités sont désormais conformes à la loi. C’est la troisième fois que le Bureau de la concurrence punit une société pour des pratiques publicitaires semblables dans l’industrie de la location d’automobiles. En juin 2016, Avis et Budget ont payé une pénalité de 3 millions $ et en avril 2017, Hertz et Dollar Thrifty ont payé une pénalité de 1,25 million $. Dans les deux cas, le Bureau avait conclu que certains des frais étaient décrits d’une façon qui laissait croire qu’il s’agissait de taxes obligatoires ou de surcharges imposées par les gouvernements alors qu’en fait, les entreprises choisissaient d’imposer ces frais obligatoires pour recouvrer une partie de leurs propres frais d’exploitation.

Un bénéfice en baisse pour Loblaw

Les Compagnies Loblaw ont affiché un bénéfice en baisse pour leur quatrième trimestre, et se sont dites prêtes pour une nouvelle année difficile dans l’industrie de l’épicerie, qui se prépare à une hausse des coûts de main-d’oeuvre et à l’impact de la réforme des médicaments. Les plus récents résultats du détaillant, qui comprend les supermarchés Loblaws et Provigo ainsi que les pharmacies Shoppers Drug Mart et Pharmaprix, ont été touchés par coûts liés à l’annonce de son programme de fidélisation PC Optimum et aux conséquences de son aveu de participation à un stratagème de fixation des prix du pain, qui a touché l’ensemble de l’industrie. Le bénéfice attribuable aux actionnaires de l’entreprise a totalisé 19 millions $ pour le trimestre clos le 30 décembre, en baisse importante par rapport à celui de 201 millions $ réalisé lors de la même période un an plus tôt.