CCCC International Holding, une filiale de China Communications Construction Company, avait annoncé en octobre avoir conclu une entente amicale avec Aecon en vertu de laquelle elle la rachèterait pour 20,37 $ par action.

Les actionnaires d’Aecon approuvent le rachat du groupe par la chinoise CCCC

TORONTO — Les actionnaires du Groupe Aecon ont approuvé mardi, par une large majorité, l’offre de rachat de 1,5 milliard $ de la société canadienne par une firme chinoise.

CCCC International Holding, une filiale de China Communications Construction Company, avait annoncé en octobre avoir conclu une entente amicale avec Aecon en vertu de laquelle elle la rachèterait pour 20,37 $ par action.

Le Groupe Aecon avait indiqué en août qu’elle était à la recherche d’acheteurs potentiels.

Le conseil d’administration de l’entreprise avait unanimement recommandé aux actionnaires de voter pour l’entente. Plus de 99 % des votes sont allés en ce sens. Une majorité des deux tiers était requise pour que la transaction soit autorisée.

L’accord doit aussi obtenir l’aval des autorités réglementaires et gouvernementales. Il fait notamment l’objet d’une révision en vertu de la Loi sur Investissement Canada.

La firme de construction de 140 ans a travaillé sur plusieurs sites célèbres au Canada, incluant la tour du CN, le SkyTrain de Vancouver, la Voie maritime du Saint-Laurent et l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal.