L’économie a accéléré cet été malgré le passage dévastateur des ouragans Harvey et Irma.

L’économie américaine a progressé de 3% au troisième trimestre

L’économie américaine, stimulée par les investissements des entreprises, a crû à un solide rythme annuel de 3,0 pour cent au troisième trimestre. C’est la première fois en trois ans que la croissance économique s’établit à au moins trois pour cent pendant deux trimestres consécutifs.

La croissance du produit intérieur brut des États-Unis pour le trimestre de juillet à septembre, dévoilée vendredi par le département américain du Commerce, faisait suite à celle de 3,1 pour cent affichée au deuxième trimestre. Il s’agit de la meilleure séquence de deux trimestres consécutifs depuis les gains de 4,6 pour cent et 5,2 pour cent réalisés lors des deuxième et troisième trimestres de 2014.

L’économie a accéléré cet été malgré le passage dévastateur des ouragans Harvey et Irma. Plusieurs économistes du secteur privé calculent que les ouragans ont coûté au moins un demi-point de pourcentage à la croissance du trimestre.

La performance du troisième trimestre ne manquera probablement pas d’être soulignée par le président américain Donald Trump. Celui-ci s’était engagé, pendant sa campagne électorale de l’an dernier, à faire croître la croissance par rapport à ses moyennes anémiques de 2,2 pour cent suivant l’émergence du pays de la Grande récession de 2009. Dans ses discours préélectoraux, M. Trump assurait que ses coupes d’impôts, ses mesures de dérèglementation et son application plus sévère des lois sur le commerce permettraient à l’économie d’afficher des croissances de quatre pour cent ou plus. Ses premières projections budgétaires projettent cependant des croissances de trois pour cent pour les années à venir.

Mais les économistes du secteur privé croient qu’il sera difficile d’atteindre même des croissances annuelles de trois pour cent, étant donné le ralentissement de la productivité et le vieillissement de la main-d’oeuvre.

Pour l’ensemble de 2017, les prévisionnistes privés croient que l’économie affichera une croissance annuelle d’environ 2,2 pour cent, et qu’elle pourrait grimper à 2,4 pour cent en 2018. Cela représenterait une amélioration par rapport au maigre 1,5 pour cent de 2016 - mais resterait aussi largement inférieur aux attentes de l’administration Trump.