Le taux de chômage a légèrement augmenté dans la région de la capitale nationale en avril.

Le taux de chômage augmente de 0,1 % en un mois

Après avoir augmenté en mars, l'emploi était pratiquement inchangé en avril au pays (-2 100 ou 0,0 %) et le taux de chômage s'est maintenu à 7,1 %, a fait savoir vendredi Statistique Canada. Dans la région de la capitale nationale, le taux de chômage a augmenté d'un dixième de point de pourcentage par rapport au mois précédent à Ottawa pour s'établir à 6,9 %, tandis qu'il se chiffrait à 7,4 % à Gatineau.
Par rapport à 12 mois plus tôt, poursuit l'agence fédérale, l'emploi a progressé de 144 000 ou de 0,8 %, et cette progression a été observée à la fois dans le travail à temps plein et à temps partiel. Durant la même période, le nombre d'heures travaillées a augmenté de 0,9 %.
À l'échelle provinciale, l'emploi a diminué en Alberta et au Manitoba, alors qu'il a augmenté en Colombie-Britannique, à Terre-Neuve-et-Labrador et au Nouveau-Brunswick.
Le Québec a connu peu de variation de l'emploi aussi bien par rapport au mois précédent que par rapport à 12 mois plus tôt, et le taux de chômage s'est maintenu à 7,5 %.
L'emploi au Nouveau-Brunswick a augmenté de 3900, et le taux de chômage a diminué de 0,6 point de pourcentage pour s'établir à 9,6 %. En dépit de la hausse enregistrée en avril, l'emploi dans la province a légèrement baissé comparativement à 12 mois plus tôt (-4500 ou -1,3 %).
En Ontario, l'emploi était essentiellement inchangé, mais une augmentation du nombre de personnes à la recherche de travail a entraîné une hausse de 0,2 point de pourcentage du taux de chômage, celui-ci passant à 7 %. Par rapport à avril 2015, l'emploi dans la province s'est accru de 96 000 (+1,4 %).
Moins de personnes travaillaient dans le secteur de la fabrication, dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien, dans le secteur des « autres services », dans les ressources naturelles ainsi que dans l'agriculture. La baisse de l'emploi dans ces secteurs a été contrebalancée par une hausse dans le commerce de gros et de détail ainsi que dans les services d'hébergement et de restauration.
Le nombre de travailleurs autonomes a légèrement baissé en avril, tandis que le nombre d'employés des secteurs public et privé a peu varié.
Avec LeDroit