Selon une note «secrète» remise l’automne dernier au ministre des Infrastructures, Amarjeet Sohi, des retards ont entravé un grand nombre de projets de construction, ce qui nécessiterait de reporter la fin du programme jusqu’au mois de mars 2021.

Le programme d’infrastructure pourrait se prolonger de trois ans

Des fonctionnaires ont signalé vers la fin de l’année dernière que le programme fédéral d’infrastructure visant à réparer les routes et améliorer les systèmes d’aqueduc pourrait être complété trois ans plus tard que prévu, selon des documents internes faisant état de certains problèmes survenus lors de la première phase.

Le gouvernement libéral espérait que les villes et les provinces dépensent 5,4 milliards $ dans le transport en commun et les systèmes d’aqueduc d’ici le mois de mars.

Il a toutefois rapidement réalisé qu’un délai plus long sera nécessaire.

Selon une note «secrète» remise l’automne dernier au ministre des Infrastructures, Amarjeet Sohi, obtenue par La Presse canadienne en vertu de la Loi d’accès à l’information, des retards ont entravé un grand nombre de projets de construction, ce qui nécessiterait de reporter la fin du programme jusqu’au mois de mars 2021.

Le document très caviardé prévoit qu’une majorité de projets «nécessiteront des délais, non seulement pour une troisième année, mais aussi au-delà de la quatrième année (2019-2020) et de la cinquième année (2020-2021)».

M. Sohi a accepté de porter la date d’échéance au mois de mars 2020, transformant ainsi un programme de deux ans en un plan de quatre ans.

«Ce n’est pas parce que ces projets sont retardés, c’est parce que cela prend plus de temps pour les compléter ou cela nécessite un plus long délai pour fabriquer des autobus en raison des capacités de production, a expliqué M. Sohi. De notre point de vue, nous nous sommes engagés à construire et à rénover les infrastructures et à nous concentrer sur les rénovations au cours de la phase 1. Nous sommes en train d’atteindre les objectifs que nous nous étions fixés, mais nous voulons aussi nous donner de la souplesse.»

En date de vendredi, le gouvernement fédéral avait donné son aval à plus de 3400 projets. La contribution fédérale annoncée totalise près de 4,2 milliards $. Toutefois, le gouvernement a seulement remis 175,5 millions $ jusqu’à présent, selon des données disponibles sur le site internet d’Infrastructure Canada.