L’action de la Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC) a pris vendredi près de 16 pour cent après qu’une entité contrôlée par le président exécutif du détaillant.

Le patron de La Baie achète environ 18 millions d’actions du détaillant

TORONTO — L’action de la Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC) a pris vendredi près de 16 pour cent après qu’une entité contrôlée par le président exécutif du détaillant, Richard Baker, a annoncé qu’elle s’était emparée d’une participation additionnelle de huit pour cent dans la chaîne de grands magasins.

M. Baker et la firme Rupert of the Rhine ont précisé avoir acquis près de 18 millions d’actions auprès d’une filiale du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (RREO) pour 9,45 $ par action.

M. Baker et Rupert of the Rhine détenaient déjà une participation de contrôle dans la société et les actions achetées représentent environ 9,76 pour cent des actions ordinaires en circulation sur une base non diluée.

L’acquisition a fait grimper les actions de HBC à 8,52 $, en hausse de 1,17 $. HBC a fait état le mois dernier d’une perte nette de 164 millions $, ou 69 cents par action, pour le troisième trimestre.

M. Baker et HBC ont déjà été réprimandés par une poignée d’investisseurs, y compris le REEO, qui a voté en juin contre les pratiques de la société en matière de rémunération. Ces dispositions comprenaient notamment une rémunération de 54,8 millions $ pour M. Baker.

La société a aussi été critiquée par l’investisseur activiste Jonathan Litt pour ne pas avoir profité de ses actifs immobiliers pour créer plus de valeur pour ses actionnaires.