Les plus fortes progressions du nombre de cas d’insolvabilité de consommateurs ont été observées en Alberta et à Terre-Neuve-et-Labrador et en Alberta.

Le nombre de dossiers d’insolvabilité en hausse

Le nombre de dossiers d’insolvabilité au Canada a grimpé de 8,4 pour cent dans la période de 12 mois menant à septembre, a indiqué le Bureau du surintendant des faillites.

Chez les consommateurs, le nombre de cas d’insolvabilité, qui regroupent les faillites et les propositions, a avancé de 8,5 pour cent par rapport à l’an dernier, tandis qu’il a progressé de 4,1 % du côté des entreprises.

Pour la période de 12 mois qui s’est terminée le 30 septembre, le nombre de dossiers d’insolvabilité au sein des sociétés du secteur de l’extraction minière et de l’extraction de pétrole et de gaz naturel a affiché la plus forte croissance, soit 55,2%. Ce secteur était suivi de celui de l’industrie de l’information et de l’industrie culturelle, avec une hausse de 42,1%. Pour le secteur de la finance et des assurances, la croissance a été de 27,6%.

Les plus fortes progressions du nombre de cas d’insolvabilité de consommateurs ont été observées en Alberta et à Terre-Neuve-et-Labrador et en Alberta, où elles se sont établies à environ 15%. Au Québec, ce nombre a avancé de 1,8%, tandis qu’il prenait 13,4% en Ontario. Le nombre de dossiers d’insolvabilité au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse a grimpé de 10,0% et 6,2% respectivement.

Pour les dossiers d’insolvabilité d’entreprises, la croissance a été de près de 71%à Terre-Neuve-et-Labrador, de 75% à l’Île-du-Prince-Édouard, de 23,4% en Colombie-Britannique et de 9,9% en Alberta. Le Québec et l’Ontario représentaient ensemble 83% des cas d’insolvabilité d’entreprises au pays, mais chaque province affichait une modeste croissance de 2,6% et 4,1 % respectivement.

La Saskatchewan a été la seule province à connaître une diminution du nombre de dossiers d’insolvabilité d’entreprises. Leur baisse annuelle a été de 14,9%.