Shopify

Le géant du commerce en ligne Shopify interdit la vente de certaines armes à feu

TORONTO — Shopify interdit la vente de certaines armes à feu et de leurs pièces par l’entremise de sa plateforme.

Dans une mise à jour de sa politique discrètement publiée cette semaine, la société de commerce électronique d’Ottawa a indiqué que les marchands Shopify ne pouvaient plus utiliser la plateforme pour vendre des armes à feu automatiques qui n’ont pas été rendues inutilisables et des armes à feu semi-automatiques pouvant accepter un chargeur détachable.

Certaines pièces détachées et accessoires, y compris des lance-grenades et des lance-roquettes, des chargeurs pouvant accepter plus de 10 cartouches, des silencieux et des cache-flammes, sont également interdites.

Dans une déclaration transmise à La Presse canadienne, Shopify n’a pas précisé ce qui avait motivé l’interdiction, mais elle a indiqué qu’il lui était toujours possible d’affiner ses politiques à mesure que l’entreprise se développe.

La neutralité impossible

Cependant, dans une entrée de blogue sur la liberté d’expression et les changements de politiques, le fondateur de Shopify, Tobi Lutke, a fait valoir que le processus législatif n’était pas de taille face aux réalités d’internet. Par conséquent, a-t-il ajouté, la société doit prendre ses propres décisions sur un certain nombre de sujets.

M. Lutke a précisé que l’entreprise avait dû accepter le fait que la neutralité n’était pas possible, car elle veut permettre la vente de tous les types de produits sur la plateforme, y compris ceux avec lesquels elle est en désaccord. Elle ne veut cependant pas laisser de place aux produits qui peuvent faire du mal.