Tobi Lutke, fondateur de Shopify

Le fondateur de Shopify lance une mise en garde contre les géants américains

Le fondateur de Shopify, Tobi Lutke, a estimé mardi que les Canadiens ne devraient pas se réjouir trop rapidement de l’expansion des géants américains de la technologie au pays.

Dans un entretien avec La Presse canadienne, M. Lutke a noté que même si de nombreux Canadiens voulaient que les marques de technologie étrangères entrent sur le marché, leur expansion dans le pays pouvait avoir des conséquences indésirables.

Les entreprises qui ouvrent des succursales au Canada créent souvent de la valeur, mais celle-ci est souvent retournée aux États-Unis, a-t-il souligné.

Lorsque les entreprises américaines exploitent leurs activités au Canada, plusieurs d’entre elles braconnent les meilleurs talents du pays, a fait valoir M. Lutke, ce qui entraîne une augmentation des salaires, mais rend difficile la concurrence pour les petites entreprises canadiennes.

Les remarques de M. Lutke surviennent quelques semaines après qu’Uber Technologies a annoncé l’ouverture d’un nouveau centre d’ingénierie à Toronto et l’agrandissement, pour 200 millions $, de son centre qui se consacre aux véhicules autonomes dans la métropole.

M. Lutke recommande au Canada de bâtir son propre secteur des technologies et d’empêcher les entreprises locales de déménager à l’étranger en élaborant une stratégie de propriété intellectuelle et en fixant des objectifs pour tripler le nombre d’entreprises canadiennes dont le chiffre d’affaires annuel atteint 100 millions $, afin de le faire passer de 58 à 172.