Le financement intérimaire à GCM accordé par la Cour

La Cour supérieure autorisera le financement intérimaire à Groupe Capitales Médias (GCM) et permet donc à Investissement Québec de prêter cinq millions de dollars aux six journaux en difficulté, dont Le Soleil. Le temps presse pour trouver un repreneur, a souligné le tribunal; les coffres seront vides à la mi-novembre.

Le juge Daniel Dumais, responsable de la chambre commerciale à la Cour supérieure, a annoncé en après-midi mercredi qu’il signerait la demande de financement intérimaire pour GCM. 

Le syndic Christian Bourque de Pricewaterhouse Coopers a présenté au tribunal le portrait sombre de Groupe Capitales Médias, qui s’est placé lundi sous la protection de la Loi sur l’insolvabilité et la faillite.

À son bilan, GCM a des pertes financières de 27 millions $, dont le 10 millions $ de prêt d’Investissement Québec et plusieurs millions de déficits actuariels des régimes de retraite.

Après sept mois d’exercice financier en 2019, GCM enregistre des pertes de près de 6 millions $, un chiffre assez semblable aux années antérieures. Entre 2015 et 2018, les revenus de GCM ont diminué de 12,4 % par année en raison de l’érosion des revenus publicitaires.

Le syndic note que le groupe de presse a déjà réduit de façon importante ses dépenses. «Mais ça n’a pas été assez pour combler les pertes de revenus», constate M. Bourque.

Prévisions conservatrices

Selon les prévisions conservatrices du syndic, le financement intérimaire de 5 millions $ permettra de maintenir les opérations des six journaux jusqu’à la mi-novembre. 

«Ça va nous permettre d’avoir suffisamment de temps pour savoir qui s’est manifesté comme acquéreur potentiel et si on peut clôturer une transaction ou une proposition», indique M. Bourque. Si les gens supportent [les journaux] tant au niveau des annonceurs que du tirage, ça va nous permettre d’allonger le financement.»

Le processus de sollicitation d’un ou de plusieurs repreneurs des journaux se mettra en branle après la Fête du Travail. 

Le syndic a confirmé — sans les nommer — que deux acquéreurs potentiels l’ont contacté depuis lundi. Québecor et Metro Média ont dit publiquement être intéressés à Groupe Capitales Médias.

«Falloir être vite»

Le juge Daniel Dumais a commenté qu’à ses yeux, le syndic et l’administrateur nommé par le gouvernement, Stéphane Lavallée, avaient un grand défi devant eux. «Il va falloir être vite», insiste le juge. «On a une bonne équipe», a rétorqué le syndic Bourque.

Le syndic reviendra devant la cour le 18 septembre pour faire un bilan de l’opération.

Le président du syndicat des journalistes du Soleil, Jean-François Néron, suivait l’audience au nom des 350 employés permanents de GCM.

«Nous, les travailleurs, nous sommes là et on veut se présenter comme un acteur de premier plan pour la relance de l’entreprise, affirme le journaliste. Malgré les difficultés financières qui ont été étalées tout à l’heure, on y croit.»

Le Groupe Capitales Médias publie Le Soleil, Le Droit, Le Nouvelliste, Le Quotidien, La Tribune et La Voix de l’Est.