Le déficit commercial du Canada s’est creusé à 3,2 milliards $ en décembre, le niveau record des importations ayant eu le dessus sur la croissance des exportations, a indiqué mardi Statistique Canada.

Le déficit commercial du Canada s’est creusé à 3,2 milliards $ en décembre

Le déficit commercial du Canada s’est creusé à 3,2 milliards $ en décembre, le niveau record des importations ayant eu le dessus sur la croissance des exportations, a indiqué mardi Statistique Canada.

En comparaison, le déficit commercial s’était chiffré à 2,7 milliards $ en novembre, et les économistes s’attendaient à un déficit de 2,2 milliards $ pour décembre, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

«Nous nous attendons à un peu plus d’exportations pour l’année qui commence, alors espérons que le mois de décembre n’est pas un indicateur de ce qui s’en vient», a écrit l’économiste Nick Exarhos, de la Banque CIBC, dans une note à ses clients.

La valeur des exportations a progressé de 0,6 pour cent en décembre pour atteindre 46,5 milliards $, un gain essentiellement alimenté par les matières premières, a précisé Statistique Canada. Les exportations de produits énergétiques ont gagné 6,2 pour cent à 8,5 milliards $, tandis que celles de produits en métal et de produits minéraux non métalliques ont grimpé de 7,7 pour cent à 5,6 milliards $.

Cependant, en excluant les produits énergétiques, les exportations ont diminué de 0,6 pour cent.

La santé des exportations canadiennes est surveillée de près par la Banque du Canada, qui s’attend à les voir commencer à contribuer davantage à la croissance économique.

«Le portrait de la balance commerciale du Canada reste assez faible, puisque les exportations de produits autres que les matières premières n’ont réalisé presque aucun progrès depuis près d’une décennie», a observé Benjamin Reitzes, analyste pour BMO Marchés des capitaux.

«Même si la récente hausse des prix de l’énergie pourrait aider la balance commerciale d’une certaine façon, la vigueur du huard ne le fera pas. La faiblesse persistante des exportations est une préoccupation qui ne devrait pas sortir de l’écran radar de la Banque du Canada de sitôt.»

Entre-temps, les importations ont augmenté de 1,5 pour cent pour atteindre le niveau record de 49,7 milliards $ en décembre, stimulées par une hausse des importations de produits énergétiques et de machines, matériel et pièces industriels.

Les importations de produits énergétiques ont gagné 16,9 pour cent à 3,0 milliards $ en décembre, tandis que celles de machines, matériel et pièces industriels ont progressé de 6,3 pour cent à 5,0 milliards $.

L’excédent commercial du Canada avec les États-Unis a augmenté à 3,4 milliards $ en décembre, par rapport à 3,3 milliards $ en novembre. Les importations en provenance des États-Unis ont diminué de 1,3 pour cent et les exportations à destination des États-Unis ont glissé de 0,8 pour cent, a précisé Statistique Canada.

Le déficit commercial du Canada avec les autres pays du monde a augmenté à 6,6 milliards $ en décembre, comparativement à celui de 6,0 milliards $ de novembre, a ajouté l’agence fédérale.