Les impacts des inquiétudes entourant la propagation du COVID-19 continuent d'affecter les marchés boursiers nord-américains.

Le coronavirus continue d’affecter les indices boursiers nord-américains

TORONTO — Les marchés boursiers nord-américains ont de nouveau plongé, jeudi, en raison de nouvelles inquiétudes entourant la propagation du nouveau coronavirus et de son impact sur l’économie mondiale.

«Il y a clairement encore beaucoup de (volatilité) dans le marché», a commenté Mike Archibald, gestionnaire de portefeuille adjoint chez Placements AGF, au cours d’une entrevue téléphonique.

La Californie a décrété l’état d’urgence en raison d’un décès au virus maintenant appelé COVID-19 et le nombre de cas recensés a doublé du jour au lendemain à New York. De plus, la sénatrice Elizabeth Warren a jeté l’éponge et a renoncé à briguer l’investiture du Parti démocrate, ce qui donnera un élan à son rival Bernie Sanders.

Puis, le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans a touché un nouveau creux inférieur à 1 % - un seuil psychologique pour les investisseurs.

«Tant que l’on ne reviendra pas au-delà de ce niveau de manière durable, je crois que la nervosité persistera sur le marché», a dit M. Archibald.

L’inconfort des investisseurs incite généralement ces derniers à se tourner vers des titres qui versent des dividendes, les obligations, l’or ainsi que les secteurs défensifs tels que les services ainsi que les fiducies de placement immobilier.

La Réserve fédérale des États-Unis et de la Banque du Canada ont été en mesure d’apaiser temporairement les inquiétudes en optant pour des assouplissements monétaires, mais l’effet n’a été que de courte durée, a observé M. Archibald.

À la Bourse de Toronto, l’indice composé S&P/TSX a abandonné 225,54 points pour clôturer à 16 553,99 points.

Du côté de Wall Street, les trois principaux indices ont reculé de plus de 3 %. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a dégringolé de 969,58 points, à 26 121,28 points, tandis que l’indice élargi S&P 500 a échappé 106,18 points, à 3023,94 points. L’indice composé du Nasdaq a terminé à 8738,6 points, en baisse de 279,49 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est transigé au cours moyen de 74,64 cents US, par rapport à son cours moyen de 74,67 cents US la veille.

Neuf des 11 secteurs du parquet de Bay Street ont terminé dans le rouge.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du brut a cédé 88 cents US, à 45,90 $ US, alors que celui de l’or a pris 25 $ US, à 1668 $ US l’once. Le prix de la livre de cuivre a terminé à 2,57 $ US, en recul de 1,3 cent US.