Le contrôleur de Sears Canada s’intéresse aux dividendes versés en 2012 et 2013

TORONTO - Le contrôleur nommé par la cour pour superviser la faillite de Sears Canada a indiqué mercredi qu’il s’intéressait aux millions de dollars que l’entreprise a versés en dividendes pendant que sa caisse de retraite éprouvait des difficultés.

FTI Consulting Canada a déposé lundi un rapport devant la Cour supérieure de justice de l’Ontario dans lequel il indique qu’il étudiera certaines transactions - des paiements et des dividendes - effectuées par la société avant qu’elle ne se place sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Lire aussi: Sears, c’est terminé à Sherbrooke

Le contrôleur a notamment identifié le versement de dividendes totalisant 102 millions $ le 31 décembre 2012, et un autre totalisant 509 millions $ le 6 décembre 2013, comme deux transactions d’intérêt.

Lorsque le grand détaillant a demandé l’approbation pour procéder à sa liquidation en 2017, son régime de retraite accusait un déficit de plus de 260 millions $.

Selon le site internet de l’Association des retraités de Sears Canada, le régime de retraite affichait, en date du 31 décembre 2015, un manque à gagner de 19 pour cent pour être en mesure de respecter tous ses engagements.

Les magasins de Sears Canada ont définitivement fermé leurs portes le 14 janvier.