Marie-Ève Simard de A4 Architecture + design inc.

L'architecte

À 18 ans, Marie-Ève Simard savait déjà qu'elle voulait devenir architecte et créer des espaces sur mesure. Mais elle n'aurait jamais pensé avoir son propre bureau avant de célébrer son 30e anniversaire. Un bureau dirigé par quatre femmes, de surcroît.
«À l'université, nous avons appris bien des choses, mais rien au sujet du développement des affaires !», admet en riant Marie-Ève, rencontrée dans les bureaux lumineux de la firme A4 Architecture + Design inc, situés sur le boulevard Greber à Gatineau.
Son diplôme de l'Université Laval en poche, Marie-Ève décroche un emploi qu'elle adore dans une firme gatinoise. Elle est sollicitée par la suite pour prendre part à un plan de relève de l'entreprise. Au bout de quelques mois, le projet avorte, mais la jeune architecte a eu la piqûre des affaires.
Trois collègues décident de faire le saut avec elle. Aux côtés de Karine Boivin, de Jenny Lafrance et de Sophie Lamothe, elle a fondé en août 2014 A4 Architecture + Design inc. 
Dès les premiers mois, les quatre associées ont choisi de s'installer dans les bureaux du boulevard Greber. «Avoir un bureau nous a permis d'établir notre crédibilité et notre sérieux», poursuit Marie-Ève.
Rapidement le téléphone s'est mis à sonner.  Elles ont conçu le nouveau studio Fit de la Sporthèque. Depuis, elles ont travaillé sur la nouvelle succursale de la Boîte à grains dans le secteur du Plateau ainsi que sur le café de la Ferme Moore. Elles comptent aussi dans leur clientèle le Nordik Spa-Nature et la Ville de Gatineau.
Pour parfaire leurs connaissances en gestion, elles suivent ici et là des formations. «Et nous avons comme règle de partager nos nouvelles connaissances avec les autres. On peut donc appliquer dès le lendemain ce que nous apprenons.»
Le Centre d'entrepreneurship de Gatineau leur a donné un coup de main pour mettre sur papier leur plan d'affaires, en plus de leur donner accès à des mentors. Pour financer leur démarrage d'entreprise, elles ont pu compter sur le CLD Gatineau (aujourd'hui ID Gatineau), la Banque de développement du Canada (BDC) et le programme de prêt Futurpreneur. «Et le reste, c'était du love money», ajoute en souriant Marie-Eve.
Un des grands défis a été de faire la transition d'employé à entrepreneur et ce, en seulement quelques mois. «Le parcours d'entrepreneur peut être en dents de scie, ce n'est pas pour tout le monde. Heureusement, nous avons quatre personnalités différentes qui se complètent bien.»
En novembre dernier, le quatuor de A4 Architecture a mis la main sur le prix Excelor de la Chambre de commerce de Gatineau, dans la catégorie Entrepreneuriat au féminin. Une immense fleur pour la jeune équipe, mais surtout une visibilité inestimable devant un parterre de gens d'affaires.
Elles ont un plan d'expansion bien fignolé et déjà, elles commencent à être à l'étroit dans leurs bureaux. «Nous avons dépassé notre courbe de croissance.»
Pour l'accompagner dans son parcours d'entrepreneur, Marie-Ève mise beaucoup sur le réseautage. «Je peux compter sur un groupe de jeunes entrepreneurs qui réunit un avocat, un courtier immobilier, un notaire, etc. Nous essayons de nous recommander des clients entre nous. Nous échangeons beaucoup sur ce que nous vivons.»
Selon elle, les jeunes entrepreneurs ne doivent pas attendre après les occasions d'affaires, il faut plutôt les créer. «C'est à nous de prendre notre place.»