L’AFMO et la FFO côte à côte sous un même toit

La Fondation franco-ontarienne (FFO) et l’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) ont annoncé vendredi qu’ils travailleront côte à côte, dans un même bureau.

Non seulement les deux organismes se partageront des locaux à l’est d’Ottawa, mais aussi des ressources humaines, a déclaré la FFO par voie de communiqué.

« Avec l’arrivée du nouveau directeur général Marc Chénier en janvier, nous voulions revitaliser notre organisme : nouveaux locaux, nouveaux rapports avec nos donateurs, bienfaiteurs et partenaires… mais tout aussi important, nous devons nous faire davantage connaître à l’échelle de la province. L’AFMO avait des besoins semblables et nos deux conseils d’administration croient fermement que c’est en rassemblant nos ressources que nous mènerons nos projets à bien », a indiqué le président du conseil d’administration de la Fondation, Danny Purcell. 

L’AFMO a été créée à peine trois ans après la Fondation franco-ontarienne, et les deux organismes couvrent le même territoire. 

Selon le président de l’AFMO, le maire de Hearst Roger Sigouin, son association avait besoin de trouver des moyens pour établir des relations avec « davantage d’intervenants clés, ces personnes qui œuvrent non seulement dans le giron municipal, mais aussi sur les plans économique, communautaire et autres ». 

« Depuis environ deux ans, nous n’avions pas de permanence physique et de personnel. C’est chose révolue grâce à cette entente qui nous lie à la Fondation et nous en sommes très heureux. »Un poste d’agent de développement sera mis en place prochainement, qui œuvrera au nom des deux organismes. 

Celui-ci « rencontrera les personnes clés en région et dans les municipalités afin de faire les rapprochements qui entraîneront la communication et la collaboration à des projets », peut-on lire dans le communiqué.

Les organismes se concentreront sur les « renseignements sur les fonds de bourse de la Fondation franco-ontarienne, son FondAction, le microcrédit, l’immigration francophone, les pistes de développement économique et les ressources à développer à l’endroit des employés des municipalités francophones et francophiles membres de l’AFMO ou qui souhaitent le devenir. »