L'acquisition d'Orillia par Hydro One est rejetée

TORONTO - La Commission de l’énergie de l’Ontario a rejeté une entente qui prévoyait l’acquisition, par Hydro One, de la société Orillia Power Distribution Corporation (OPDC).

Hydro One avait annoncé en 2016 s’être entendue pour acquérir la société de services publics pour 41,3 millions $. Ce montant comprenait la prise en charge de la dette d’environ 14,9 millions $ d’OPDC.

Dans sa décision, la commission a dit avoir exécuté certains examens pour évaluer l’entente et a conclu que certaines exigences n’étaient pas respectées.

Hydro One avait fait valoir que l’entente entraînerait une réduction d’un pour cent des taux de livraison de base pour les clients d’Orillia Power dans les cinq premières années, et des augmentations de taux inférieures à l’inflation pour les cinq années suivantes.

Le distributeur d’électricité avait aussi estimé que la consolidation se traduirait par des réductions de coûts d’environ 3,9 millions $ par année, en plus de réduire les dépenses d’investissement d’environ 600 000 $ par année.

La Commission de l’énergie a cependant conclu que, même s’il était raisonnable de croire que des réductions de coûts et des améliorations dans l’efficacité auraient lieu, la transaction n’entraînerait pas nécessairement de baisses de taux pour les consommateurs à long terme.

Tant Hydro One que la ville d’Orillia ont indiqué, tard jeudi, qu’elles étudieraient la décision avant de prendre une décision sur la suite des choses.

Les négociations entre la ville et Hydro One avaient commencé en septembre 2015 et l’entente avait été finalisée au mois d’août suivant.